Terre de Liens

Adresse de cette page : galinagues
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Basse-Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne Bretagne Aquitaine Franche-Comté Haute-Normandie Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Languedoc-Roussillon > Galinagues

Ferme de la Foncière

Galinagues

Patrimoine

31 ha de terres, un bâtiment d’élevage de 600 m2, une salle polyvalente de 80 m2, 2 maisons d’habitation de 150 m2

Localisation

Galinagues, Aude

Productions

Élevage bovin, ovin et caprin ; maraîchage ; plantes aromatiques ; arboriculture ; petits fruits ; transformation fromagère,

Contact


Le projet

Jeanine Garrigaud est arrivée à Galinagues, sur le plateau de Sault, à 1 000 mètres d’altitude, il y a 20 ans avec sa famille. En 2008, pour s’assurer du maintien de sa ferme en agriculture biodynamique sur le long terme, elle a vendu la ferme et ses 30 hectares de terres, à Terre de Liens. Soucieuse d’apporter son soutien au mouvement Terre de Liens, elle a aussitôt réinvesti la somme reçue en actions dans la Foncière Terre de Liens.

Jeannine est alors devenue fermière de Terre de Liens et a créé une association, Le chant du pissenlit, centre de formation en agroécologie, en agriculture biodynamique et d’éducation à l’environnement. Galinagues est aujourd’hui un lieu de production, de transmission et d’accueil.

Ce centre permet à tous de suivre des formations à travers le travail de la ferme mais aussi par l’exploration des arts et de l’artisanat. La ferme accueille différents publics : projets d’installation agricoles, scolaires, jardins sociaux, handicapés, etc.

L’association Le chant du pissenlit regroupe une dizaine de personnes.

Dernières nouvelles

En 2014

2014 a vu l’installation d’un exploitant agricole en maraîchage en traction animale, les serres et irrigation ont été mises en place, le paysan boulanger reste encore un an en espace test. La venue d’éleveurs bovins et caprins : lait-transformation fromagère dans l’espace test ouvre les portes d’une reprise de l’activité début 2016. Avec 2 installations dans un premier temps et une troisième en 2017.