Terre de Liens

Adresse de cette page : La-Vallade-La-Vallade.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Limousin > La Vallade

La Vallade

La Vallade

Patrimoine

51 hectares de terres, 8 hectares de bois

Localisation

La Vallade, 87500 Ladignac-le-Long

Production

Grandes cultures

Partenaires

CIVAM

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

La ferme de la Vallade sur la commune de Ladignac-le-Long s’étend sur une soixantaine d’hectares dont huit de bois dans un paysage assez typique de ce sud de la Haute-Vienne, alternant champs et bois et constellé d’étangs. D’un seul tenant, les terres sont consacrées aux cultures destinées à l’alimentation (blé, lentilles, tournesol, sarrasin, etc.) en agriculture biologique. Des évolutions sont envisagées par Pierre-André Jarry, le fermier, pour mieux s’adapter à la demande locale. Le fermier cultivera également deux groupes de parcelles portant le total de la surface à près de cent dix hectares. Les bâtiments de l’exploitation, mis à part un hangar situé à la Vallade, sont localisés à Saint-Yrieix-La-Perche, à une quinzaine de kilomètres.

Pierre-André Jarry exploite une ferme de 110 ha environ. Il est locataire sur l’ensemble et il y travaille seul aujourd’hui.

Installé depuis 2004, à la suite de son père, il a commencé par de la production de bovins viande, en agriculture biologique depuis 2015. En 2018, sur décision préfectorale, Pierre-André a été contraint à l’abattage total de son troupeau pour raison de tuberculose bovine. Il s’est donc reconverti vers des grandes cultures en agriculture biologique destinées à l’alimentation humaine.

Pour le moment, il commercialise via une coopérative en circuits longs mais il a envie de s’orienter vers des circuits plus courts et plus locaux, et commence à le faire. Il souhaite aussi encore diversifier ses cultures et innover, et envisage également à moyen terme de vendre des produits transformés (farine notamment).

Ses parents veulent vendre les terres en leur possession à Ladignac-le-Long. Pierre-André n’a pas les moyens de racheter. Ayant connu Terre de Liens par la FRCIVAM, et visité une ferme Terre-de-Liens, il souhaite voir acheter les terres par l’association et devenir fermier Terre de Liens.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet