Terre de Liens

Adresse de cette page : arpenter-no3-%E2%80%8B-etre-benevole.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Communiqués et publications > Publications > Arpenter N°3 : ​ Être bénévole pour préserver la terre agricole

Arpenter N°3 : ​ Être bénévole pour préserver la terre agricole

jeudi 1er février 2018

Arpenter n°3 propose d’apporter des éléments de réponses à ces questions : Qui sont les bénévoles de Terre de Liens ? Quel est le moteur de leur engagement ? Comment s’insèrent-ils dans cette organisation en mouvement et comment Terre de Liens compte-t-il sur eux pour construire une nouvelle vision de la terre agricole ? Quelles innovations portent-ils ? En quoi contribuent-ils à faire changer les points du vue et ainsi à transformer la société ?









"Près de mille bénévoles sont engagés dans Terre de Liens, dont trois cents y exercent des responsabilités au sein des lieux de gouvernance du mouvement. Chacun donne de son temps, met à disposition ses compétences, accompagne les porteurs de projet, contribue à sortir des fermes de la spéculation, débat des enjeux du foncier avec les élus, les acteurs de l’agriculture nationaux ou de leur territoire, participant ainsi au pilotage de Terre de Liens et à la concrétisation de son projet politique et social."

Cliquez ici pour télécharger le document.


Si vous souhaitez rejoindre Terre de Liens en tant que bénévole, c’est ici !

​A propos de la MUSE et de la collection ARPENTER

« Arpenter, v. tr. Mesurer (une terre) en unités de mesures agraires. Par l’arpentage, une terre cesse proprement d’être immense, c’est-à-dire sans mesure. Tournier. Petit Robert, 2014 »

En 2013, Terre de Liens met en place la mission utilité sociale et environnementale, dont l’objet est :

  • de quantifier et qualifier notre action ;
  • d’analyser et d’améliorer nos pratiques
  • de mettre en valeur nos réalisations et de les partager
  • de contribuer au débat public.

> Voir aussi le premier numéro : Mesurer l’utilité sociale et environnementale.

> Voir aussi le second numéro : Accompagner l’accès à la terre.

Toute personne intéressée par la démarche de mesure de l’utilité sociale peut contacter la MUSE de Terre de Liens en écrivant à : muse terredeliens.org

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet