Terre de Liens

Adresse de cette page : comment-engager-la-transition.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Protéger les terres > Comment engager la transition agricole et alimentaire ?

Comment engager la transition agricole et alimentaire ?

Pour accéder à une alimentation saine et locale, réduire notre consommation de viande ne suffit pas car c’est l’ensemble des systèmes agricoles et alimentaires qui demandent à être transformés.



L’exercice prospectif réalisé par Solagroavec son scenario Afterres 2050, nous montre que nous nourrir sainement et permettre aux paysans de vivre dignement tout en préservant l’environnement, c’est possible… A condition d’amorcer un changement radical.

Si le terme de « transition » peut cacher l’ampleur des problématiques il a l’avantage d’appuyer sur le fait qu’il s’agit d’une démarche qui ne peut que être progressive pour passer d’un système à un autre. Car pour les agriculteurs, changer de mode de production, c’est bien plus qu’une histoire de label et cela implique un changement de système sans compromis. Réduire sa dépendance aux engrais de synthèses ou aux pesticides ne se fait pas d’un claquement de doigt, cela demande de modifier en profondeur ses pratiques : Il peut s’agir de diversifier les cultures, de les associer et les faire tourner sur des périodes longues mais aussi de permettre au sol de se reposer en limitant les labours ou en intercalant d’autres plantes qui vont le nourrir.

Plus qu’une conversion, le chemin à parcourir est comparable à une reconversion tant il s’agit de modifier en profondeur les manières de mener son activité. Cela exige de soutenir ces agriculteurs avec des appuis techniques et financiers, de leur laisser du temps et de les accompagner dans la démarche.

« Pas d’aliments sans paysans » c’est évident. À Terre de Liens de rajouter que « Nous avons besoin de terres pour manger et pas des mangeurs de terre ! »

Les élections municipales de mars 2020 seront une manche décisive pour engager pleinement la transformation de nos modèles agricoles et alimentaires. Une alimentation résiliente et locale est non seulement souhaitable mais elle est aussi réaliste ! Terre de Liens et ses partenaires l’ont montré en octobre 2019 avec la sortie de PARCEL, un outil unique dont les élus sont incités à se saisir pour dépasser leurs à priori sur l’avenir de l’agriculture dans leurs territoires.

Depuis plus de 15 ans Terre de Liens s’efforce de remonter le fil de l’alimentation jusqu’aux terres agricoles. En les préservant et en les dédiant à une agriculture écologique, Terre de Liens soutenu par plus 32 000 citoyens, s’engage concrètement dans la transition dont l’avenir de l’agriculture et de notre alimentation dépend.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet