Terre de Liens

Adresse de cette page : en-bidou.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Midi-Pyrénées > En Bidou

En Bidou

En Bidou

Patrimoine

16,8 hectares de terres agricoles

Localisation

Saint Paul Cap de Joux, Tarn (81220)

Production

Paysanne-boulangère et autres cultures de transformation

Partenaires

La fermière est très entourée, notamment par des bénévoles de l’association territoriale, des adhérents AMAP et les réseaux associatifs locaux auxquels elle et son compagnon participent. Les personnes de leur entourage proche sont aussi soutien du projet, ainsi que le maire de la commune.

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

Dans ce projet de transmission/installation de la ferme d’En Bidou, Terre de Liens trouve tous les ingrédients nécessaires :

- Un domaine foncier cohérent qui doit permettre aux paysans de vivre et de témoigner des valeurs pour une agriculture paysanne et durable
- Poursuivre dans la continuité l’histoire d’une ferme qui a cherché et qui cherche des voies d’évolution favorables à la fois aux paysans, au territoire et aux citoyens
- Des porteurs de projets qui développent une réflexion et un projet agricole en prise avec le territoire et ses acteurs de terrain.
- Préserver cet îlot d’agriculture bio au sein d’une plaine très intensive et limiter la pollution des nappes phréatiques du secteur, chargées en nitrates (zone vulnérable)
- Acquérir des terres avec un potentiel agricole dans le département du Tarn (la première pour Terre de Liens)
- Soutenir un projet sur des terres irrigables gérées de manière réfléchi

Située dans la commune de Saint Paul Cap de Joux, la ferme d’En Bidou est une niche d’agriculture biologique dans une plaine de grandes cultures (intensives). Sur les bords de l’Agout, ces 16,8 hectares de terres sont un symbole de l’évolution des pratiques agricoles partout en France depuis de nombreuses années.
Dans cette zone où l’agriculture conventionnelle fait la quasi unanimité, En Bidou et ses propriétaires ont effectué leur transition vers une agriculture durable en plusieurs étapes, avec un passage en bio en 2012. Aujourd’hui, après un an de travail autour du projet de transmission, David le flambeau à une jeune fermière et son compagnon. Claire et Pascal, ayant emménagé sur site depuis peu, sont animés par un projet professionnel et de vie en accord avec les valeurs de Terre de Liens.

Cette ferme Bio, anciennement en élevage ovin spécialisé puis en ateliers diversifiés d’élevages et polycultures, connaît aujourd’hui un changement important de système de production. Claire a pour projet de produire son blé et d’autres cultures diverses (pois chiches, lentilles, tournesol…) dans le but de faire la farine de son propre pain. Ce sont dores et déjà deux AMAP qui sont alimentées par ce pain, ainsi que le marché de Graulhet, où Claire y tient un stand chaque semaine.

Dernières nouvelles

Dernières nouvelles

Témoignage de Claire, fermière
Claire évoque les points de la ferme, ce qui fait son charme et ce qui l’a séduite.
“Il y a plusieurs choses qui nous ont enthousiasmées à l’idée de nous installer ici. La
première c’est David (le cédant). La vision de son activité, de ses pratiques, et son rapport à la terre nous faisait écho et entrait en cohérence avec notre projet. Ensuite, les terres sont en bonnes santé, elles sont cultivées en Bio depuis 2012 avec un système de rotation intégrant une diversité de famille de plantes et des prairies pour les animaux. De plus les terres sont plates, ça me rassure étant donné que je ne suis pas née dans un tracteur. Elles sont également irrigables, ce qui représente une réelle sécurité par rapport à l’évolution des conditions météorologiques et ça nous permet également de diversifier les cultures. C’est
pour nous une réelle chance.
Le lieu nous a aussi plu très rapidement. On est isolé de la grande route, pas trop loin du village tout en étant à proximité d’autres habitations. Ce petit lieu dit peut accueillir dans le temps quatre à cinq familles. Et ça c’est quelque chose qui nous plaît. Ne serait-ce que par rapport à l’utilisation collective du fournil, où les voisins pourraient amener leurs tartes, leurs plats à cuire. Que ça puisse être utile pour le petit microcosme qui est entrain de se bâtir. Tout ce côté proximité avec le voisinage fait sens pour nous.
Enfin, le paysage nous a énormément séduits et notamment le fait que ça soit très arboré. De plus, la présence de la rivière à proximité était quelque chose qui nous faisait rêver . Donc là c’est l’idéal. Il y a tout cet aspect du quotidien dans le plaisir d’être sur un lieu et d’en profiter aussi pour ce qu’il nous offre. Et après il y a les bâtiments présents sur le site. A savoir le hangar de 1000m2 pouvant abriter le projet agricole, le fournil, la meunerie, le bois et les céréales. Et la ruine que l’on va rénover en habitation avec Pascal qui a une formation maçon terre cru.”

Pourquoi souscrire…

Lancement de la collecte citoyenne : soutenez le projet ! (2500 signes)
L’installation de Claire et Pascal va permettre de faire vivre autrement cette ferme, de participer à la vie du hameau et de contribuer à la dynamique rurale de ce territoire : production agricole et alimentaire, vente en circuits courts et ouverture de la ferme avec visites et chantiers participatifs.
Pour soutenir ce projet, Terre de Liens lance une collecte autour de la ferme : vous pouvez vous aussi souscrire des actions à la Foncière Terre de Liens et participer à l’achat de la ferme.
Une action Terre de Liens représente 103.5 euros
En savoir plus

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet