Terre de Liens

Adresse de cette page : ferme-de-thuronis.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Languedoc-Roussillon > Ferme de Thuronis

Ferme de Thuronis



Patrimoine

17 hectares de terres et vignes, 15 hectares de bois, 1 maison et 2 gîtes, des bâtiments agricoles dont une cave de vinification

Localisation

Alaigne, Aude

Production

Blé transformé en pain, vins naturels.

Partenaires

ADEAR 11, SAFER 11, Chambre d’agriculture 11, la Banque d’entraide des « Entraideurs »

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

En 2010, la Foncière Terre de Liens a acheté le domaine de Thuronis, ancien fleuron de la viticulture locale situé entre les Pyrénées et la Méditerranée, pour sauver la ferme, maintenir l’activité paysanne déjà en place et permettre l’installation d’un jeune vigneron. Depuis, la ferme a fait peau neuve en diversifiant ses activités.

La ferme poursuit ainsi deux projets agricoles : la production de pains et la viticulture. L’ensemble des productions est en agriculture bio et tend vers les principes de la biodynamie.

Alexandre Coulange est installé depuis 2010 comme vigneron. Thuronis a constitué pour lui une première expérience d’installation et lui permet de renforcer sa pratique et son savoir faire autour des vins dits "naturels" : Alexandre vinifie sans ajout d’adjuvants ni de conservateurs.

Après le départ de Philippe et Clara Sévely, anciens locataires de Thuronis, un groupe de citoyens s’est constitué pour faire face à l’absence momentané de fermiers, organiser un appel à candidatures, sélectionner les futurs fermiers et les accompagner dans leur installation. Ainsi, Alexandra et Didier Granger sont arrivés en 2015 pour reprendre la production de pains. En cours d’installation comme paysans boulangers, le couple n’en est pas à son premier coup d’essai puisque qu’ils ont mené cette activité pendant six ans dans l’Hérault. Leur objectif est de pouvoir, grâce aux terres disponibles, assurer leur autonomie en céréales et recréer à Thuronis le modèle de paysan-boulanger qu’ils soutiennent et défendent.

Dernières nouvelles

Retour sur 2015

Les six derniers mois ont été riches en actualité à Thuronis ! Un important travail de diagnostic et d’amélioration du patrimoine bâti a été mené : isolation, révision du système de chauffage, mise en place d’une phytoépuration...

A leur arrivée, Alexandra et Didier mènent d’importants travaux pour s’assurer des outils de production efficaces : création d’une nouvelle boulangerie, mise en place d’un espace de stockage du grain...

La parole à Didier

Pourquoi avoir fait appel à Terre de Liens ?
Avec ma compagne, Alexandra, nous étions locataires d’une ferme dans les Cévennes. Au décès du propriétaire, elle a été vendue à d’autres personnes, nous n’étions pas intéressés par le rachat car la ferme ne correspondait pas à nos besoins sur le long terme : la commune nous avait refusé le permis de construire d’une grange dont nous avions besoin pour stocker notre blé. On connaissait Terre de Liens par le réseau, nous partagions la philosophie : préserver les terres agricoles, ne pas en être propriétaire pour assurer leur transmission à travers les générations et leur vocation agricole. Nous sommes tombés au bon moment : Terre de Liens cherchait des paysans-boulangers pour une ferme dont ils étaient déjà propriétaires depuis plusieurs années. Nous avions le bon profil pour la ferme, et le lieu proposait le bâti et les terres nécessaires aux besoins de notre activité. Nous allons pouvoir cultiver les terres, produire notre propre blé, c’est que du bonheur ! L’avantage avec Terre de Liens, c’est qu’on se sent accompagné. Par exemple, nous avons une « marraine » qui nous donne un coup de main pour organiser une journée portes ouvertes à la ferme en mai prochain, pour se faire connaître au niveau local et faire découvrir nos activités.

Comment se passe votre installation à la ferme ?
Nous sommes arrivés à Thuronis récemment, en novembre 2015. Il y a 17 hectares de terres cultivables à Thuronis, et 15 hectares de bois – que nous utiliserons notamment pour la future chaudière à bois. Il a fallu remettre la ferme et les terres en état car certaines étaient en friche depuis cinq ans. Nous avons donc fait labourer les terres, elles sont désormais en prairies et vont pouvoir être semées à l’automne. Pour pouvoir produire notre pain dès maintenant, nous avons amené notre récolte de l’année dernière, faite dans l’Hérault. Notre pain est à base de levain naturel et nous utilisons des variétés de blés anciennes, le pain est pétri pendant trois jours à la main. Nous vendons ensuite le plus localement possible, sur des marchés, et il est déjà prévu de vendre en commun sur une autre ferme Terre de Liens proche de la nôtre.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet