Terre de Liens

Adresse de cette page : graslan.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Pays de la Loire > Graslan

Graslan

Patrimoine

La Foncière Terre de Liens va acheter 16 ha de terres nues. Josselin louera 14 ha de terres supplémentaires à d'autres propriétaires. La ferme fera donc 30 ha au total.

Localisation

Carquefou (44)

Production

œufs, céréales, légumes.

Partenaires

Coopérative d'installation en agriculture paysanne (CIAP 44), autres associations locales.

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

Josselin Guédas souhaite devenir paysan depuis longtemps. Ses diverses expériences professionnelles et humaines et son envie d’agir concrètement pour la préservation de la biodiversité l’ont poussé à se lancer. La ferme de Graslan, située aux portes de Nantes, sera bientôt disponible. Les propriétaires d’une partie de la ferme, soucieux de préserver les terres et de permettre leur conversion en agriculture biologique ont contacté Terre de Liens Pays de la Loire pour étudier un projet de reprise. Grâce à la mobilisation de toutes celles et tous ceux qui le souhaitent, la Foncière Terre de Liens va pouvoir acquérir 16 ha de terres et faciliter l’installation de Josselin !

Le projet de Josselin :

"Vu mes convictions et mon parcours, évidement la ferme sera conduite en agriculture biologique, mais je souhaite la mener au-delà du cahier des charges AB : les 30 ha de terres boisées vont voir fleurir prairies naturelles, arbres champêtres et haies fruitières. Au milieu de cet écosystème, j’attends 1 400 poules pondeuses qui profiteront d’une vie au grand air…

Pas question d’aller « contre » la nature !

Là ou d’autres assèchent les mares, les prairies humides de Graslan seront vues comme une opportunité : un petit troupeau de vaches Highlands et Nantaises (une race locale qui a failli s’éteindre, alors j’aimerais participer à sa sauvegarde) pâtureront dans ces zones. Leur déjection participeront au développement de la biodiversité.

Les poules déménageront chaque année pour avoir une prairie de qualité à picorer. Elles entreront ainsi dans une grande rotation avec des céréales (13 ha qui les alimenteront) et des légumes plein-champs (6 ha). Cette rotation, inspirée des cycles naturels, sera la clé de voûte d’une agriculture diversifiée et respectueuse de l’environnement.

La vente des produits de la ferme sera la plus locale possible, je désire créer un lien fort paysan-consommateur. À 15 minutes de Nantes, je veux faire pousser un refuge où alimentation, agriculture et environnement se côtoient et s’enrichissent. C’est mon but, venez y participer !"

Dernières nouvelles

Un parcours tourné vers la préservation de la biodiversité !

"Titulaire d’un BTSA « Gestion et Protection de la Nature », j’ai rapidement quitté les parcs et réserves pour m’intéresser aux paysans et au plus grand espace de biodiversité français : le milieu agricole. Ce sont en effet les champs et leurs conduites qui relient aujourd’hui l’ensemble de la faune.

J’ai donc suivi une licence « Agriculture Biologique » afin de trouver les pratiques agricoles les plus compatibles avec ma formation environnementale. Après plusieurs années d’expériences en tant que salarié agricole dans diverses fermes bio aux quatre coins de la France (et aussi quelques bananeraies et plantations de café en Amérique latine), je vais prochainement concrétiser mon projet en m’installant sur ces terres doucement vallonnées à Carquefou. Et cela grâce à Terre de Liens et, surtout, à tous ceux qui soutiendront ce projet".

Pourquoi Terre de Liens ?

"Grâce à votre mobilisation, la Foncière Terre de Liens va acheter la moitié des terres de la ferme. Sans cette acquisition citoyenne, j’aurais dû investir plusieurs dizaines de milliers d’euros dans les terres. C’est autant de matériels, projets et idées auxquels j’aurais dû renoncer.
L’association m’a aussi poussé à réfléchir à la notion de liens. La ferme sera un lieu très ouvert, où je souhaite organiser des événements festifs et culturels, pour faire découvrir le métier de paysan, mais aussi pour que cette profession ne soit pas un sacerdoce de renoncement et d’isolation. Pour moi, une ferme est un lieu de vie, d’accueil et de partage. Des valeurs que je retrouve chez Terre de Liens."

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet