Terre de Liens

Adresse de cette page : journee-des-luttes-paysannes-2021.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > Journée des luttes paysannes 2021

Journée des luttes paysannes 2021

vendredi 16 avril 2021

À l’occasion de la Journée internationale des luttes paysannes, nous relayons l’appel de La Via Campesina

Au cours de la semaine qui précède la Journée internationale des luttes paysannes (17 avril), ECVC souligne que l’Europe a besoin de plus paysan·ne·s pour parvenir à des systèmes alimentaires réellement durables et appelle les décideurs politiques, le grand public et les paysan·ne·s à approfondir le concept de souveraineté alimentaire.

La chaîne alimentaire industrielle actuelle utilise au moins 75 % des ressources agricoles mondiales et constitue une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre, alors qu’elle ne nourrit que moins de 30 % de la population mondiale. Un système alimentaire durable a donc besoin d’un plus grand nombre de petit·e·s agriculteur·rice·s, afin de s’éloigner de la concentration actuelle de pouvoir, de contrôle et de terres qui prive les agriculteurs d’un revenu équitable et décent et les citoyens européens d’un accès à des aliments frais, sains, d’origine locale et abordables.

Durant cette semaine, en communiquant aux institutions européennes une nouvelle série d’infographies, de rapports et de vidéos de soutien, et en leur adressant une lettre ouverte, ECVC démontre le rôle clé des petit·e·s et moyen·ne·s agriculteur·rice·s dans la résolution des crises sociales, environnementales et alimentaires actuelles. Ce rôle est particulièrement pertinent dans le contexte du vieillissement de la population des agriculteur·rice·s européen·ne·s qui commenceront bientôt à prendre leur retraite en masse ; et dans le contexte de la pandémie de coronavirus qui a mis en évidence les fragilités de la chaîne d’approvisionnement alimentaire mondiale.

Comme le souligne Andoni García Arriola, membre du comité de coordination d’ECVC, la Journée internationale des luttes paysannes doit mettre en lumière les failles qui existent dans le système actuel : le manque de souveraineté alimentaire, ainsi que le risque pour la santé, pour la vie de nos peuples et pour la sécurité alimentaire.

« Il est impossible de préserver la biodiversité et de faire face au changement climatique tout en nourrissant le continent avec des aliments frais, sains, locaux, nutritifs et sûrs, lorsque les décisions politiques de nos institutions encouragent des modèles de production basés sur l’agro-industrie et privilégiant la productivité au détriment de la santé et de la durabilité. »

Morgan Ody, également membre du Comité de coordination d’ECVC, a quant à elle fait la demande suivante : « L’UE doit davantage soutenir les petites et moyennes fermes, et encourager l’intégration de plus de paysan.ne.s dans l’agriculture européenne, par le biais de mesures concrètes dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe, de la stratégie « De la ferme à la table », de la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité et de la PAC. », et rajoute que l’UE doit cesser de favoriser l’agriculture industrielle à grande échelle et orientée vers l’exportation.

À lire et à relayer

Les Racines de la résilience
Une vision et une stratégie pour faciliter l’accès des paysan·ne·s et des petites exploitations agroécologiques aux terres en Europe.

Le rapport, étayé par des expériences de terrain et des recherches méthodiques, cherche à soutenir les décideur·se·s politiques à tous les échelons afin d’assurer l’accès aux terres à l’ensemble des acteurs qui se trouvent au cœur de la transition de l’Union européenne.

En s’appuyant sur des propositions d’actions claires et inédites, cette publication répond à des préoccupations sociales et environnementales incontournables aujourd’hui.

Consultez la synthèse ou le rapport complet publiés par le Réseau Nyéléni Europe et Asie centrale ici.

Comment les petit·e·s agriculteur·rice·s offrent des solutions aux quatre sujets clés : le climat, la terre, les semences, et la souveraineté alimentaire ?

La Coordination Européenne Via Campesina publie des infographies pour clarifier les liens entre agriculture paysanne et sujets sociétaux et environnementaux.

Consulter les infographies sur le Centre de ressources

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet