Terre de Liens

Adresse de cette page : la-Forge.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Aquitaine > La Forge

La Forge

Le Chant du Blé, la ferme du Moulin de Rebière, Brasserie la courte échelle.

Patrimoine

71 ha dont 58 ha de terres et prés et 11 ha en peuplier. Bâtiments : maison de maitre de 228m², ancien logement 87m²,atelier 344m², grange étable 600m² appentis et garage 171m²

Localisation

Terres et bâtiments sont situés dans la vallée de la Crempse en fond de vallée (41ha de terres et 11ha de peupliers) et sur un coteau (17 ha de terres). L'ensemble se situe le long d'une route passante, la D38, entre Villamblard et Mussidan.

Production

- Paysan·nes-boulanger·es - Petits fruits et PAM & Paysan-brasseur - Élevage caprin et transformation fromagère - Espaces communs : bâtiments agricoles avec point de vente collectif.

Partenaires

Agrobio 24, ADEAR 24.

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

6 agriculteurs vont s’investir sur la ferme, anciennement en production céréalière. Il s’agit pour eux d’une opportunité d’accéder à du foncier sécurisé pour sortir de situations précaires, développer leurs activités et produire des synergies.
La ferme produira ainsi :

  • des céréales pour la transformation en farine et en pain
  • de l’orge et du houblon pour la transformation en bière
  • des fourrages pour un troupeau de chèvres laitières avec transformation en fromages
  • des petits fruits (framboises, fraises, cassis, groseilles...), fruits et plantes aromatiques pour la transformation en tisanes, sirops, confitures et sorbets
    Le tout en agriculture biologique !
    A terme, le potentiel foncier et bâti permettrait une installation supplémentaire (maraîchage, élevage...)

Des projets individuels socles d’une dynamique collective

Suite à 3 ans en couveuse d’entreprise, Clément Fleurenceau installe fin 2014 son activité de paysan-boulanger bio à Beleymas (24140) dans l’ancienne boulangerie du village : Le Chant du Blé. Manon Pouvreau le rejoint comme conjointe d’exploitant en 2016. Ils font cuire leur pain dans le vieux four à bois du village (qui ne servait plus depuis 40 ans) et louent un hangar attenant à la maison qui leur permet de stocker et de moudre leurs céréales. Mais beaucoup de leurs parcelles agricoles sont très éloignées et les surfaces dont ils disposent sont insuffisantes pour permettre des rotations longues et assurer l’installation de Manon comme exploitante. Les recherches de terres à louer ou à acheter localement ne donnent que de maigres résultats.
Ils prennent alors connaissance de la vente d’un grand ensemble de terres et de bâtiments à La Forge, Saint-Hilaire d’Estissac (24140), à 3 kilomètres seulement de leur lieu actuel. Intéressés au départ uniquement par l’achat d’une partie des terres, ils établissent un premier contact avec Terre de Liens Aquitaine. 
Dans le même temps, Boris Berger s’installe sur la ferme familiale à Beleymas, la ferme du moulin de la Rebière, début 2018 en élevage de chèvres bio, également à 3 kilomètres de La Forge. Lui aussi a besoin d’acquérir de nouvelles terres, pour ne pas manquer de fourrage et dans la perspective de l’installation de sa compagne Alice Parot pour la transformation du lait en fromage.
Ensemble, ils commencent à envisager un projet commun pour l’acquisition des terres afin de conforter leurs activités respectives et permettre l’installation de leurs compagnes.
Dans leur réseau de connaissance, un couple se montre intéressé par le projet : Hermine Rosset, productrice de petits fruits sur une petite surface et Adrien Kempf, artisan brasseur bio : la brasserie de la courte échelle. Ils souhaitent s’inscrire dans des dynamiques collectives et proposent de reprendre également une partie des terres, ainsi qu’une partie des bâtiments agricoles pour leurs activités de transformation.
Le groupe s’agrandit et le projet prend forme !


Le don et l’actionnariat solidaire : une ferme, deux façons de la soutenir

Les souscriptions et les dons nous permettent d’acquérir le foncier et les bâtis agricoles ainsi que les habitations qui vont accueillir les paysan·nes.

Après l’achat, vous pouvez continuer à soutenir cette ferme par des dons ou des souscriptions. Les nouvelles souscriptions viendront remplacer celles des actionnaires qui ont décidé de récupérer leur épargne et permettront d’assurer la gestion à long terme de la ferme (toiture, forages, mises aux normes, etc.). Quant aux dons réalisés après l’achat de la ferme, ils nous permettront de la gérer de façon collective dans un souci de préservation de l’environnement.

Ainsi l’argent collecté va servir à :

* Préserver et réhabiliter le patrimoine bâti (rénovation écologique, énergies renouvelables, etc.)

* Mobiliser des citoyens autour de la ferme (diagnostics de sol citoyens, chantiers participatifs, etc.)

* Améliorer l’environnement de la ferme (plantation de haies, agroforesterie, etc.)

En résumé, soutenir l’acquisition d’une ferme Terre de Liens, qui va au-delà du simple achat d’une propriété, c’est contribuer à faire vivre une dynamique citoyenne autour d’un projet agricole.

Dernières nouvelles

Le projet d'un lieu vivant

Les futurs « forgerons » ne s’associent pas mais décident de travailler ensemble avec du matériel, des bâtiments et un lieu de vente partagés, mais aussi des projets d’assolements en commun.
Il s’agit d’explorer de nouvelles manières de travailler en agriculture en s’appuyant sur la mutualisation des moyens et des compétences, ainsi que sur les complémentarités entre productions. C’est aussi l’idée de créer, autour du point de vente collectif, un lieu vivant, un lieu de sociabilité et de culture, source de rencontres et d’échanges dans la campagne environnante.
Une nouvelle dynamique prend donc forme autour du vieux corps de ferme.
"Devenir fermiers de l’association nous a permis de nous installer sur des bonnes terres, d’un seul tenant, proche de chez nous mais dont le prix était trop élevé pour envisager une acquisition individuelle.
De plus, Terre de Liens étant propriétaire, nous savons que ces terres resteront toujours agricoles et en bio. Sans ça, c’était 60 ha qui risquaient de partir à l’agrandissement en empêchant des installations diversifiées et en interactions.
C’est donc aussi une belle occasion pour nous de réfléchir à une autre façon de s’installer : du collectif tout en menant chacun son activité."
Un chantier collectif a eu lieu le 4 septembre vous trouverez le compte rendu en image ici :

PDF - 1 Mo
Retour sur le chantier participatif à la ferme de la Forge

Grâce à ce chantier les travaux ont pu commencé et 2 des fermiers ont emménagé !

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet