Terre de Liens

Adresse de cette page : la-hitte.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Midi-Pyrénées > La Hitte

La Hitte

Patrimoine

18 ha de terres agricoles acquis par Terre de Liens

Localisation

Lacave (09)

Production

Tomme de vache des Pyrénées, porcs engraissés au petit lait vendus en circuits courts et atelier maraichage en préparation

Partenaires

Fermes bio voisines pour approvisionnement en céréales et échanges de matériel

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

La ferme de La Hitte est située en Ariège à Lacave, dans la belle vallée du Salat, dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises. Les terres sont de bonne qualité, essentiellement composées d’alluvions profondes, en fond de vallée et de terres argileuses sur les coteaux. Chaque parcelle est entourée de haies et d’espaces boisés à maturité. Les terres sont classées en bio depuis 1992.

La ferme de La Hitte accueille un troupeau de 22 vaches laitières, dont le lait est transformé en “tomme de la Hitte”, célèbre fromage de la ferme : une tomme des Pyrénées au lait cru qui vaut le détour ! La tomme est commercialisée dans de nombreuses Biocoop (parfois sous le nom de Biocouserans), à la ferme et auprès de crémiers et grossistes.
Le petit lait est recyclé par des porcs qui sont engraissés à la ferme puis vendus en caissettes en circuit court.
Un atelier maraîchage pourra voir le jour dans les prochaines années, les associés l’envisagent sérieusement.

Dernières nouvelles

Histoire de l'acquisition

- Février 2016 : François prend contact avec Terre de Liens lors de la projection du Film "Changement de propriétaire" à Foix.
- 2016-2017 : nombreux contacts entre l’association TDL Midi-Pyrénées, François et les membres du GAEC pour faire le point sur les attentes de chacun
- Août 2017 : visite des parcelles et consultation des bases de données SAFER pour définir le prix de vente
- Octobre 2017 : fin de la rédaction du dossier d’instruction par Terre de Liens Midi-Pyrénées
- Novembre 2017 : le Comité d’engagement de la Foncière donne son accord pour l’acquisition. On peut démarrer la phase de Collecte auprès des citoyens-actionnaires.

Pour l’association TDL Midi-Pyrénées, ce projet rentre donc pleinement dans nos objectifs de prendre appui sur des fermes « exemplaires ». En ce qui concerne La Hitte :
- un montage foncier « collaboratif » qui colle à une réalité de l’agriculture ariégeoise : une partie des terres achetées par Terre de Liens, les autres terres louées à d’autres propriétaires locaux, les bâtiments appartenant toujours à François et
Anne.
- une ferme ouverte sur l’extérieur avec des fermiers et les actuels cédants-vendeurs qui se considèrent pleinement concernés par le projet de Terre de Liens.
- un point d’ancrage pour développer et approfondir la réflexion menée par TDL sur le massif des Pyrénées (avec le soutien du commissariat de massif) et sensibiliser les agriculteurs pyrénéens, les propriétaires et les collectivités aux spécificités et à l’avenir de l’élevage montagnard.

Histoire de la ferme

François crée son activité agricole en 1982, dès le début en bio (Nature et Progrès). Il élève des vaches pour produire du fromage.
Ses enfants ne sont pas agriculteurs et le problème de la transmission des terres va se poser.
En 2015, il s’associe à Philippe et Thomas pour préparer son départ à la retraite, et transmettre ses savoirs faire.
En 2017, Yann arrive sur la ferme pour succéder à François qui souhaite partir à la retraite en 2018.

Pour Philippe et Thomas, l’arrivée de Yann conforte leur installation faite en 2015. « Il faut être 3 sur une ferme comme la nôtre pour bien faire le travail, du soin des vaches, à la gestion des prairies en passant par la fromagerie et la commercialisation ». « Nous ne voulons pas travailler 7 jours sur 7 et nous souhaitons continuer à bénéficier de bonnes conditions de travail ».

François habitera toujours sur la ferme. « Je serai un voisin bienveillant, ma satisfaction est de voir que mon activité est reprise par des plus jeunes, en agriculture biologique. On ne peut rêver mieux ! ».

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet