Terre de Liens

Adresse de cette page : la-terre-on-s-enfriche-2438.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > La Terre, on s’enfriche ?!

La Terre, on s’enfriche ?!

mardi 28 octobre 2014

Terre de Liens Bretagne a développé en 2014 via le réseau Rural Régional de Bretagne (FEADER), un projet d’étude des friches agricoles sur le Pays de Vannes par les citoyens.
Une publication de 16 pages reprend ainsi les résultats de ce travail participatif.

Région fortement agricole, la Bretagne connaît depuis plusieurs années une forte pression
démographique entraînant une urbanisation importante. Le choix des collectivités de privilégier une urbanisation horizontale (habitat pavillonnaire), et le développement important des zones d’activité et des axes routiers, entraîne une très forte pression foncière sur le territoire, particulièrement en zone périurbaine. De même sur la bande littorale la pression touristique concurrence fortement l’espace agricole et naturel, avec un hyper développement de l’économie résidentielle.

L’activité agricole est donc confrontée à une pression externe importante en matière d’accès au foncier pour de nouvelles installations. Mais au sein même du monde agricole, la concurrence peut aussi être rude du fait des enjeux liés au foncier.

La terre est bien une ressource indispensable en tant que support des activités économiques, touristiques ainsi que de logement. La problématique de la rétention de terres n’est que rarement observée. Elles concernent pourtant un panel très large de personnes. En effet de nombreuses terres agricoles ne sont plus entretenues du fait de situations d’indivisions familiales complexes, d’attentes d’un éventuel changement de destination dans les documents d’urbanismes, de difficultés humaines à se séparer d’un site, de non adéquation à une activité... Ces terres ont pourtant un potentiel agronomique et de développement local important, notamment pour le développement des circuits courts à hautes valeurs ajoutées.

L’étude sur le Pays de Vannes s’est réalisée par des soirées citoyennes participatives permettant de définir ensemble les caractéristiques des friches agricoles, leurs aspects positifs et négatifs, les différents origines de ce phénomène ainsi que les outils et méthodologies de remises en culture par des citoyens mais aussi des collectivités.

Pour en savoir plus sur le projet : bretagne@terredeliens.org | 02 99 77 36 71

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet