Terre de Liens

Adresse de cette page : la-touche.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Normandie > La Touche

La Touche



Patrimoine

9 hectares

Localisation

La Touche, Domfront, Orne (61)

Production

Céréales et transformation en farine, vaches laitières, pommes, poires et transformation cidricole

Partenaires

Safer; Biocoop de Vires, d'Alençon et de Caen

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

Dans le bocage domfrontais, au milieu des vaches et des poiriers, Tanguy élève 25 vaches allaitantes en bio depuis 2005.
Conjointe-collaboratrice depuis le début, Adèle transforme 12 hectares de blé et de sarrasin en farine biologique. Ils proposent également un accueil à la ferme (yourte et camping) ainsi que des pommes et poires vendues pour la transformation cidricole.

Terre de Liens collecte de l’épargne solidaire pour acheter 9 ha supplémentaires de de champ et prairies. En les louant à ces fermiers, cela permettrait :
- à Adèle de franchir le cap de l’installation pleine et entière,
- à la ferme de pérenniser un emploi salarié à mi-temps,
- à la ferme de relocaliser les céréales nécessaires à la production des farines de La Touche.

La ferme de la Touche, dans ses pratiques agricoles, correspond totalement aux valeurs défendues par Terre de Liens.
En effet, Adèle et Tanguy pratique les rotations, alternant prairies (4 ou 5 ans) et cultures (blé puis sarrasin). Cela favorise l’équilibre du sol et permet, grâce aux prairies, de casser le cycle des adventices et des maladies qui pourrait s’installer si les cultures se succédaient indéfiniment.
De manière circulaire et complémentaire, les pailles produites par les cultures de blé servent aux litières des animaux et le fumier de ces derniers vient nourrir la terre et les cultures.
Le son (sous-produit de la meunerie) apportent dans l’alimentation des vaches fibres et minéraux.
L’ensemble de ces pratiques évitent ainsi l’usage des produits chimiques (engrais, herbicides et fongicides).


L’actionnariat solidaire : soutenir une dynamique sur le long terme

Les souscriptions nous permettent d’acquérir le foncier et les bâtis agricoles ainsi que les habitations qui vont accueillir les paysan·nes.
Après l’acquisition, vous pouvez continuer à soutenir cette ferme car les nouvelles souscriptions viendront remplacer celles des actionnaires qui ont décidé de récupérer leur épargne. L’argent collecté permettra d’assurer la préservation et la réhabilitation du patrimoine bâti de la ferme (rénovation écologique, toiture, forages, mises aux normes, énergies renouvelables, etc.).

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet