Terre de Liens

Adresse de cette page : les-baraques.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Rhône-Alpes > Les Baraques

Les Baraques



Patrimoine

11,5 ha de terres et prairies, 2 logements, bâtiments d'élevage, meunerie et four à pain, locaux de vente à la ferme

Localisation

Challes-les-Eaux

Production

Céréales, farine et pain

Partenaires

Association Les Quatre saisons (école Steiner), conseil régional Rhône-Alpes

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

Quelques hectares de terres résistent à la marée urbaine : l’agglomération qui s’étend de Montmélian à Chambéry, en Savoie, a vu sa population doubler depuis l’an 2000 ! La ferme des Baraques est un îlot agricole menacé par l’urbanisation. C’est pour écarter ce risque que l’exploitant précédent et sa famille ont fait appel à Terre de Liens. Ils avaient réfléchi à d’autres formes d’acquisition collective (type GFA) mais la pérennité de la ferme déjà en agriculture biologique n’aurait pu être assurée.

La ferme des Baraques se compose de 11,5 hectares de terres labourables et de prairies, des bâtiments d’élevage et de meunerie, deux logements et un four à pain. Elle a été acquise en 2010 grâce à la prise d’actions à la Foncière Terre de Liens par les vendeurs (à hauteur du montant de la vente).

En 2013, Nathalie Bouquet et Gilles Cicero et Nathalie Bouquet s’installent sur la ferme comme paysans-boulangers. Ils cultivent leur blé, produisent leur farine et leur pain biologiques. Deux ans plus tard, Nathalie se lance dans un autre projet de boulangerie dans les Bauges. Edouard, un ancien collègue de Gilles, le rejoint alors sur la ferme. D’abord salarié à temps partiel puis à temps plein, il devient associé de Gilles le 1er avril 2017.

Tout leur pain est vendu dans les environs. La demande est très forte. La ferme se situe en bordure d’agglomération de Chambéry. Une AMAP se réunit tous les mardis sur la ferme et ils fournissent deux magasins de producteurs. Gilles est impliqué depuis 2013 dans la création d’un magasin de producteurs à la Ravoire qui a ouvert ses portes fin 2016. "L’idée c’était de faire le pain ici, la culture ici et de vendre à côté".
Et bien, c’est quasiment le cas... Bravo à eux !

Pour satisfaire la grosse demande en pain, la production de blé n’est pas encore suffisante, manque de surface oblige. Sur les 11,5 hectares de Terre de Liens, seuls 5 sont mécanisables. Dans l’attente de nouvelles parcelles, Gilles et Edouard essaient d’améliorer leurs rendements : en jouant sur le travail du sol, les rotations, le choix des dates pour les opérations dans les champs...
Grâce à leur détermination, ils ont déjà réussi à louer 7 ha dans l’avant pays savoyard : une véritable aubaine dans cette zone péri-urbaine.

Côté amélioration, en 2015 ont eu lieu des travaux de rénovation écologique du logement de la ferme des Baraques, réalisés dans le cadre du programme éco-habiter de la Fondation de France et financés par le Conseil Régional Rhône Alpes.
En 2016 un fournil arrive à la ferme et permet d’assurer plus de fournées. Des travaux de réfection des réseaux d’eau et d’électricité sont nécessaires : les bénévoles Terre de Liens sont sur le coup. Le moulin se trouve juste derrière le fournil, pratique ! Ainsi, Edouard et Gilles peuvent moudre le blé au fur et à mesure de leurs besoins en farine pour conserver toutes sa qualité nutritive et permettre un pétrissage agréable.

Dernières nouvelles

Ferme et ruche à la fois !

Au-delà de l’activité agricole de Gilles et Edouard, cette ferme est aussi une ruche dans laquelle s’activent de nombreuses abeilles :
- Pierre Gallet, l’exploitant qui a cédé la ferme à Terre de Liens, développe la traction animale pour le vignoble savoyard.
- « L’Ecole des 4 saisons » accueille des enfants en pédagogie Steiner. Lorsqu’ils jardinent, Pierre et les enfants échangent conseils et coups d’œils sur leurs jardins respectifs !
- Delphine Sauer, cuisinière-traiteure, utilise l’ancien laboratoire de transformation pour son activité.

Une vraie ruche dans laquelle chacun s’applique à co-habiter et à construire ensemble. Mais le chemin n’est pas toujours simple et demande de l’organisation. Des architectes se sont penchés sur la question des usages et du partage de l’espace pour consolider l’implantation de l’école.

Les Baraques : halte à l'urbanisation !

Aux Baraques, le combat des fermiers contre l’appétit bétonneur est une vieille histoire. Le père de Pierre Gallet, l’ancien exploitant, avait été exproprié pour de grands projets d’habitat social à Chambéry le Haut. Il avait alors acheté la ferme des Baraques à Challes-les-Eaux. En discutant avec Pierre, Gilles, l’actuel fermier, s’est aperçu que son grand père paysan aussi, avait été le voisin du père de Pierre. La lutte contre l’urbanisation se poursuit de génération en génération !

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet