Terre de Liens

Adresse de cette page : les-jonquiers.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Provence-Alpes-Côte d’azur > Les Jonquiers

Les Jonquiers



Patrimoine

2,68 ha et 2 cabanons qui viennent en complément d'une maison, de dépendances et d'1 ha acquis par l'Agglomération.

Localisation

Aubagne, Bouches-du-Rhône

Production

Légumes et fruits

Partenaires

Agglo du pays d'Aubagne et de l'Etoile, Safer PACA, Conseil Régional PACA, CG13, Chambre d'agriculture, ADEAR, CETA

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

A Aubagne, ville du littoral à proximité de Marseille, le foncier agricole ne cesse d’être grignoté. Lorsqu’une grande surface décide d’agrandir son parking en faisant disparaître une exploitation et en goudronnant une terre limoneuse et irriguée, Terre de Liens et la Communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Étoile décident d’unir leurs forces, avec l’aide de la Safer PACA, pour créer une « ferme commune », emblème de la résistance à l’artificialisation d’un territoire périurbain.

A proximité d’une zone commerciale déjà envahissante, des terres agricoles étaient délaissées dans l’espoir d’une vente spéculative à venir, malgré la veille et les interventions de la Safer. La communauté d’Agglo du Pays d’Aubagne et de l’Étoile mène depuis plus de vingt ans des actions pour le maintien de l’agriculture périurbaine. Elle a fait l’acquisition d’une partie de la ferme afin de « sanctuariser » le foncier agricole de son territoire et lui conserver sa vocation de production alimentaire. Pour acquérir le complément, elle a sollicité Terre de liens qui a souhaité intervenir afin de réaffirmer l’importance de préserver les terres agricoles de l’urbanisation galopante et de la spéculation foncière.

Tout en maintenant un espace de biodiversité périurbain et en contribuant à la maîtrise du foncier agricole sur le long terme, l’acquisition de la ferme des Jonquiers permet d’installer durablement un couple de maraîchers pour produire des fruits et légumes selon un mode de production biologique.
Cette ferme donnera ainsi à de nombreux citadins un accès à une alimentation saine, de qualité et de proximité.

Ce projet, symbole de l’agriculture en ville, a mobilisé de nombreux élus et citoyens afin que des fruits et des légumes, des arbres et des haies poussent là où le goudron allait recouvrir la terre.

Dernières nouvelles

Une acquisition concrétisée !

La forte mobilisation citoyenne autour du projet a permis de collecter plus de 310.000€ durant l’année 2013 permettant ainsi de concrétiser l’acquisition de cette ferme le 12 février 2014.

Le BRE (Bail Rural Environnemental), signé le 1er avril 2014, permet désormais de regrouper les deux entités de l’exploitation (le bâti et les terres dont l’Agglo est propriétaire et les terres acquises par la Foncière Terre de liens) afin d’encadrer et de sécuriser la mise à disposition de la ferme sur long terme.

Avec la mise à l’irrigation des parcelles, Olivier et Hauria, installés dorénavant dans la maison des Jonquiers, ont pu commencer à développer leurs cultures sur la ferme et effectuer les premières récoltes. Un début plutôt prometteur !

A la rencontre des futurs fermiers

« Nous sommes maraîchers bio depuis 1993 mais notre exploitation n’a jamais pu s’implanter solidement car les locations de terres agricoles sont très rares dans cette région. Nous cultivions 3 parcelles éloignées les unes des autres et dont la mise à disposition précaire mettait notre activité en péril. L’achat de terres nous aurait imposé un investissement financier très lourd et des prêts que nous n’étions pas sûrs d’obtenir. L’installation sur la ferme va nous permettre de varier et de développer notre production, de planter un verger, de maintenir au moins quatre emplois. Nous vendons nos fruits et nos légumes en circuits courts sur les marchés locaux et aux AMAP. Nous développons aussi un projet d’approvisionnement de la restauration collective locale. »

Olivier et Hauria

Documents joints

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet