La Vallade

SAINT YRIEIX LA PERCHE
Haute-Vienne
Épargner solidaire
Nouvelle Ferme

53 874€ collectés

Objectif de 164 688€

33%

Réduction fiscale

Depuis le 11 octobre 2022, la Foncière ne peut plus émettre de reçus fiscaux du fait de l'atteinte de son plafond. Si vous voulez être informé de la reprise des souscriptions avec reçu fiscal, cliquez ici

Durée de l'engagement

7 ans en cas de réduction d’impôt

L’objectif de collecte correspond à 60% du montant d’achat total de la ferme qui comprend le prix des terres, les travaux prévisionnels et les frais d’acquisition (frais de notaire et SAFER principalement).

Pour tout savoir sur l’épargne solidaire, rendez-vous dans notre Foire aux questions.

Consultez les conditions de souscriptions ici

Je soutiens
Paiement 100% sécurisé
Sommaire

Présentation

Patrimoine

51 hectares de terres, 8 hectares de bois

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact

La ferme de la Vallade sur la commune de Ladignac-le-Long s'étend sur une soixantaine d'hectares dont huit de bois dans un paysage assez typique de ce sud de la Haute-Vienne, alternant champs et bois et constellé d'étangs. D'un seul tenant, les terres sont consacrées aux cultures destinées à l'alimentation (blé, lentilles, tournesol, sarrasin, etc.) en agriculture biologique. Des évolutions sont envisagées par Pierre-André Jarry, le fermier, pour mieux s'adapter à la demande locale. Le fermier cultivera également deux groupes de parcelles portant le total de la surface à près de cent dix hectares. Les bâtiments de l'exploitation, mis à part un hangar situé à la Vallade, sont localisés à Saint-Yrieix-La-Perche, à une quinzaine de kilomètres.

Pierre-André Jarry exploite une ferme de 110 ha environ. Il est locataire sur l’ensemble et il y travaille seul aujourd'hui.

Installé depuis 2004, à la suite de son père, il a commencé par de la production de bovins viande, en agriculture biologique depuis 2015. En 2018, sur décision préfectorale, Pierre-André a été contraint à l’abattage total de son troupeau pour raison de tuberculose bovine. Il s'est donc reconverti vers des grandes cultures en agriculture biologique destinées à l'alimentation humaine.

Pour le moment, il commercialise via une coopérative en circuits longs mais il a envie de s’orienter vers des circuits plus courts et plus locaux, et commence à le faire. Il souhaite aussi encore diversifier ses cultures et innover, et envisage également à moyen terme de vendre des produits transformés (farine notamment).

Ses parents veulent vendre les terres en leur possession à Ladignac-le-Long. Pierre-André n'a pas les moyens de racheter. Ayant connu Terre de Liens par la Fédération des CIVAM, et visité une ferme Terre-de-Liens, il souhaite voir acheter les terres par l'association et devenir fermier Terre de Liens.

La collecte d'acquisition de la ferme est lancée depuis début 2022.

La ferme en images

Crédit :

Les actualités Terre de Liens

Restez informé·es des campagnes et de l’actualité en vous inscrivant à la newsletter.

© Terre de Liens 2022

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies