Actualité

Changer d'échelle pour mieux répondre aux défis de la transition agricole !

Publié le 4 janvier 2021

En France, les terres agricoles sont grignotées par l’artificialisation, les forêts ou les friches, mettant en péril notre capacité à produire une alimentation de qualité (-5,7 Mha en 70 ans, 5 fois la superficie de l’Ile-de-France). En outre, ce sont 100 fermes qui disparaissent par semaine (sans compter l’impact sur le tissu local) alors que, faute de moyens et de réseau, les paysans non issus du milieu agricole renoncent à s’installer. D’ici 2030, 40 % des agriculteurs partent en retraite et 7 millions d’ha vont changer de main (un quart de la surface agricole française), accélérant le phénomène d’agrandissement, de spéculation (+53% de prix moyen en 20 ans) et l’arrivée de fonds d’investissement. Ceci renforcera l’agriculture intensive, détruisant la biodiversité, polluant les sols et l’eau… Or, la crise sanitaire du Covid-19 rappelle l’impérieuse nécessité de la souveraineté alimentaire et de la résilience des systèmes agricoles pour l’approvisionnement en produits sains des populations.

Ces enjeux sociétaux de l’artificialisation des sols et du renouvellement des générations de paysan·nes sont de plus en plus au cœur des préoccupations publiques. Cela augmente les attentes et les sollicitations des citoyen.nes, des collectivités, des médias, etc.
Qu’il s’agisse de l’urbanisme, de la protection de la ressource en eau, des enjeux climatiques ou alimentaires, de nombreuses politiques territoriales intègrent des enjeux fonciers centraux pour le renouvellement des actifs agricoles et l’évolution des pratiques.
Or, pour augmenter ses capacités d’action, Terre de Liens a besoin de repenser son organisation interne, sur les plans social, économique et associatif. En effet, bon nombre d’associations régionales Terre de Liens disposent aujourd’hui des moyens salariés et bénévoles sous-dimensionnés. Il est ainsi essentiel de les consolider en structurant leur montée en compétence. En outre, pour changer d’échelle, le réseau associatif doit impérativement consolider son modèle économique, et notamment renforcer ses ressources propres.

Le projet vise les résultats et activités suivants :

1) Terre de Liens construit un modèle social adapté à la collaboration avec les collectivités territoriales.
A1.1 : Etude des conditions de travail
A1.2 : Modélisation des compétences clés du travail avec les collectivités

2) Les associations Terre de Liens consolident leur modèle économique et gagnent en marges de manœuvre.
A2.1 : Modélisation de la stratégie financière de Terre de Liens
A2.2 : Ingénierie pour allier intérêt général et nouvelles ressources financières

3) Le fonctionnement en réseau de Terre de Liens, du local au national, est renforcé pour une meilleure mutualisation des expériences.
A3.1 : Modélisation de la stratégie auprès des collectivités
A3.2 : Repositionnement du réseau associatif et du rôle des salariés au sein de Terre de Liens

Le soutien du Fonds social européen sur ce projet concerne la période de janvier 2020 à décembre 2021.
Budget total : 223 971€
Cofinancement du FSE : 111 985€

Les actualités Terre de Liens

Restez informé·es des campagnes et de l’actualité en vous inscrivant à la newsletter.

© Terre de Liens 2022

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies