Terre de Liens

Adresse de cette page : objectif-terres-le-bon-coin-de-l.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Communiqués et publications > Communiqués et dossiers de presse > Objectif Terres : le "Bon Coin" de l’agriculture paysanne

Objectif Terres : le "Bon Coin" de l’agriculture paysanne

jeudi 4 novembre 2021

Objectif Terres, le bon coin de l’agriculture paysanne
« Tous les efforts doivent être tournés vers l’émergence d’une nouvelle génération de paysan·nes »

Communiqué de presse, 3 novembre 2021

Constatant les difficultés liées à la transmission de fermes et à l’installation de nouveaux paysans, il y a un an, Terre de Liens, mouvement pionnier dans la lutte contre la disparition des terres agricoles, lançait Objectif Terres , plateforme gratuite de petites annonces, destinée à mettre en relation paysans-cédants et porteurs de projets agricoles. 1 an après, le “bon coin” de l’agriculture paysanne revendique aujourd’hui près de 3 000 annonces de recherches et d’offres de terres agricoles. Et confirme une tendance forte : le profil des candidats à l’installation a changé et leurs attentes aussi. Il est urgent d’agir pour faciliter l’accès à la terre de cette nouvelle génération de paysan·nes.

Combler un manque : un lieu de mise en relation entre paysans cédants et candidats à l’installation en bio

Alors que la moitié des agriculteurs partira à la retraite d’ici dix ans et que les candidats à l’installation traversent un véritable parcours du combattant, l’accès aux terres agricoles et la reprise des fermes constituent aujourd’hui des enjeux cruciaux pour assurer la relève. Face à ces constats et aux demandes croissantes de mises en relation, il y a un an, Terre de Liens créait Objectif Terres.

« Il fallait un lieu de mise en relation entre les candidats à l’installation en bio et les paysans-cédants. D’un côté les uns sont de plus en plus nombreux à ne plus vouloir voir leur ferme si modeste soit-elle démantelée et cédée à l’agrandissement. De l’autre, les porteurs de projet en très grande majorité non- issus du milieu agricole n’ont pas les capitaux pour répondre aux offres de foncier de l’agriculture conventionnelle, trop grandes et intransmissibles. Objectif Terres a facilité la rencontre de cette offre et de cette demande et il y a aujourd’hui urgence à accompagner la nouvelle génération de paysans et paysannes qui émerge. »
Benjamin Duriez, Directeur de la Fédération Terre de Liens.

Découvrir Objectif Terres

Aider une nouvelle génération de paysan·nes à prendre la relève
Car accompagner l’émergence de cette nouvelle génération de paysans et de paysannes c’est aujourd’hui comprendre que le profil des candidats à l’installation a changé. Aujourd’hui dans les points accueil / installation des chambres d’Agriculture, plus de 60% des candidats à l’installation sont non issus du milieu agricole. Sans réseaux et avec peu de capitaux, ils recherchent de petites à moyennes surfaces et plus de 20% souhaitent s’installer en bio. Sur Objectif Terres, cette tendance se confirme. Plus de 77% des porteurs de projets sont non- issus du milieu agricole, 45% ont moins de 40 ans et la surface moyenne des terres recherchées est de 4 hectares.
A l’image d’Aymeric Duclaux qui a aujourd’hui pris la relève de Bernard Cottier, producteur de petits fruits en Haute-Loire :

« Après plus d’un an de recherche dans les réseaux conventionnels de l’agriculture j’ai entendu parler du site Objectif Terres de Terre de Liens et découvert l’annonce de Bernard. Son annonce m’a interpellé à plus d’un titre : une exploitation à taille humaine (5 hectares) et rentable ! Très vite le courant est passé entre nous et aujourd’hui, je suis fier de dire que j’ai produit 3 tonnes de framboises pour ma 1ère saison. Quant à Bernard qui cherchait un repreneur depuis plus de 2 ans, je crois qu’il est heureux de voir 25 ans de travail poursuivi selon la même philosophie. »

“Sans paysans, on fait comment ?”
Relever le défi du renouvellement des générations

« Aujourd’hui, seuls 6 départs sur 10 sont compensés par une installation. Mais nous ne pouvons pas nous résoudre à ce constat. » explique Benjamin Duriez, directeur de la Fédération Terre de Liens. « Tous nos efforts doivent être tournés vers le renouvellement des générations de paysan·nes ».

Mouvement pionnier dans la préservation des terres agricoles, Terre de Liens croit que chaque citoyen·ne a aujourd’hui le pouvoir d’enrayer ce phénomène et d’inverser la tendance. Depuis près de 20 ans, avec le soutien de 40 000 citoyens membres, Terre de Liens a acquis plus de 250 fermes, préservé plus de 7 000 hectares de terre de la spéculation et installé plus de 500 paysans et paysannes en bio, sans compter les milliers de personnes appuyées via Objectif Terres ou la centaine de collectivités locales accompagnées. “L’accélération du départ de milliers d’agriculteurs appelle à un changement d’échelle. C’est le sens de notre campagne “Sans paysans, on fait comment” ; faire grandir le mouvement des citoyen·nes engagé·es pour la préservation des terres agricoles et multiplier les projets d’installation agroécologique", ajoute Benjamin Duriez.

À propos de Terre de Liens


Terre de Liens est un mouvement citoyen visant à préserver les terres agricoles et à permettre l’installation de paysans en agriculture biologique. Il associe un réseau fédératif présent dans toutes régions métropolitaines, une Foncière, entreprise de l’économie sociale et solidaire, et une Fondation, reconnue d’utilité publique. A travers ses collaborations avec de multiples acteurs, Terre de Liens met en œuvre un dialogue territorial et anime le débat public sur la question du foncier agricole. Depuis 2003, Terre de Liens a acquis 265 fermes et permis de préserver plus de 7000 hectares de terres

CONTACT PRESSE : Nathalie Blin n.blin@terredeliens.org 06 77 96 26 56

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet