Terre de Liens

Adresse de cette page : pierre-jeanne.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Rhône-Alpes > Pierre-Jeanne

Pierre-Jeanne



Pour soutenir cette ferme :
Faire un don

Patrimoine

2,39 hectares, une maison d'habitation, une dépendance, un garage, un hangar ouvert

Localisation

Saint-Romain-le-Puy, Loire

Production

Maraîchage diversifié, petits fruits, fruits, poules pondeuses

Partenaires

L'Atelier Paysan, ADDEAR de la Loire, Chambre Agriculture Loire, Réseau des micro-fermes, Ferme de la Plagne (42), Ferme de la Berthe (73)

Propriétaires

Fondation Terre de Liens

Contact


Le projet

Véritable îlot préservé au milieu des constructions récentes, la ferme Pierre-Jeanne s’étend sur près de 2,5 hectares, dont 0,75 d’un seul tenant autour de la maison d’habitation et de ses dépendances. Grâce à la donation de Marie-Joëlle Pouillon à la Fondation Terre de Liens début 2016, cette ferme urbaine continuera à nourrir la population de Saint-Romain-le-Puy et de ses environs. Pauline et Joachim vont en effet pouvoir y mener le projet de maraîchage, petits fruits et poules pondeuses qu’ils ont conçu ensemble, riches de leurs expériences et rencontres agricoles.

Située sur la commune de Saint-Romain-le-Puy, à 10 km au sud-est de Montbrison dans la Loire, la ferme Pierre-Jeanne appartenait à la famille Pouillon depuis plus de 200 ans. Marie-Joëlle, adhérente Terre de Liens de longue date, en hérite en 2015. Très attachée à la conservation des terres agricoles et soucieuse de faire perdurer l’activité des ses aïeux, Marie-Joëlle décide d’en faire don à la Fondation avec le souhait que Terre de Liens s’engage à accompagner l’installation d’un.e paysan.ne.

Grâce à cette donation, Marie-Joëlle est assurée que la ferme familiale conservera sa vocation agricole et nourricière dans le temps. Dès la validation de la donation, Terre de Liens a en effet lancé un appel à candidature pour l’installation rapide d’un.e paysan.ne sur la ferme.

Après l’étude de différents projets et la rencontre de plusieurs candidats, c’est finalement Joachim Berthoud et Pauline Coquin qui ont été retenus. Leur projet "Au Puy de légumes", respectueux de l’environnement et ouvert sur le monde a fait l’unanimité.

Pauline et Joachim souhaitent développer leur production de façon naturelle sous la mention Nature & Progrès. Dans un premier temps, une trentaine de légumes communs permettra d’assurer les besoins des consommateurs. Les légumes seront accompagnés de plantes aromatiques et de petits fruits afin de garnir les paniers et les étals. A cela s’ajoutera progressivement une production de fruits avec des pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers. La mise en place de quelques ruches, avec le père de Pauline, permettra d’avoir une meilleure pollinisation, d’augmenter la biodiversité du site et, par la même occasion, de produire une petite quantité de miel. Des poules pondeuses viendront diversifier ponctuellement leur gamme de produits.

PNG - 147.6 ko

La commercialisation se fera en circuit-court à travers des paniers d’AMAP, la vente directe sur la ferme une fois par semaine, ainsi que la participation à un marché hebdomadaire. Pauline et Joachim souhaitent également partager et promouvoir leurs valeurs et leurs méthodes de culture en organisant des journées portes ouvertes au fil des saisons, l’accueil de stagiaires et de Wwofers ainsi que des journées pédagogiques avec les écoles.

Dernières nouvelles

La collecte

Bien que la ferme ait été donnée, une collecte sera nécessaire pour couvrir les frais des travaux prévus ainsi que la gestion et le suivi de l’installation des futurs fermiers. Le montant de ces frais est évalué à 60 000 euros.

Si vous souhaitez participer à la collecte, vous pouvez le faire en ligne en cliquant sur le bouton bleu "faire un don" ci-dessus.

A la rencontre des fermiers

PAULINE COQUIN
"Originaire de Haute-Normandie, j’ai pris le plus grand plaisir à grandir dans ces paysages bocagés au côté de mon père qui m’a transmis son amour pour la nature et le jardinage. Les différents fruits et légumes récoltés devenaient un vrai trésor à partager. J’ai donc entrepris des études en agriculture qui m’ont très vite sensibilisée aux crises sanitaires et environnementales auxquelles sont confrontées nos générations. J’ai voulu participer plus concrètement à ces enjeux en proposant à la population des produits agricoles de qualité et d’origine naturelle. La proximité, la transparence et la communication sont, et doivent revenir à la base des relations entre les consommateurs et les producteurs. L’agriculture doit aussi participer activement au maintien et à la conservation de l’environnement. J’ai donc fait un BPREA en maraîchage biologique et j’ai travaillé durant deux ans à la ferme des 4 saisons, exploitation agricole de maraîchage, arboriculture et polyculture élevage située à Reignier en Haute-Savoie. Cette expérience m’a permis d’acquérir les connaissances pratiques aussi bien en technique qu’en comptabilité et en gestion. Je souhaite développer une activité de maraîchage diversifié avec mon conjoint en complémentarité avec d’autres activités agricoles afin d’en assurer une viabilité et une durabilité économique, environnementale et sociale. Je veux aussi prouver qu’il est possible de vivre sur une structure à petite échelle en garantissant des prix socialement équitables et rémunérateurs du travail fourni."

JOACHIM BERTHOUD
"Ayant toujours habité à la campagne au pied du Jura en Suisse, mon lien avec celle-ci a été une source d’inspiration et d’émerveillement. Mon envie de rejoindre à mon tour ce domaine si vaste a été marquée par le virage scolaire que j’ai entrepris pour suivre une formation d’ingénieur agronome. Conscient du rôle des agriculteurs mais non issu du milieu, je me suis peu à peu passionné pour ce domaine. De plus, mes expériences pratiques ont confirmé mon choix de vouloir continuer et de m’installer en tant qu’agriculteur. Conscient des enjeux actuels et de la disparition de la petite paysannerie, il me paraît urgent d’agir de manière concrète. Les dérives agricoles et l’accaparement des terres nous privent chaque jour un peu plus de notre capital vital. Je souhaite donc participer à son amélioration et proposer des alternatives. Outre cet engagement qui me permet de me réveiller tous les matins, le lien avec le vivant m’est primordial pour que je puisse d’un autre côté me coucher avec sérénité. Pour accéder à un certain équilibre, il me semble nécessaire de construire ce projet agricole à une échelle humaine et qu’il s’inscrive dans une notion de pérennité. L’envie de constituer cette installation a été propulsée en avant avec la rencontre de ma compagne. Depuis, nous mettons ensemble nos connaissances complémentaires et notre motivation pour ainsi créer notre projet professionnel et de vie. Actuellement, je peux me consacrer entièrement à la création de notre projet avec l’aide de Pauline qui travaille dans une pépinière d’arbres fruitiers."

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet