Terre de Liens

Adresse de cette page : pour-une-agriculture-agro.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Protéger les terres > Pour une agriculture agro-écologique et paysanne

Pour une agriculture agro-écologique et paysanne

Le milieu agricole est un monde qui reste relativement fermé, dans lequel il n’est pas facile de s’intégrer lorsqu’on n’en est pas issu. Cela peut même tourner à l’impossible quand on porte une vision de l’agriculture qui diffère des conventions établies. C’est pour lever ces barrières à l’apparition d’un autre modèle agricole que Terre de Liens existe...

Avec la quasi-totalité de ses fermes certifiées AB dont un tiers ont été converties en bio, Terre de Liens montre la voie d’un modèle agricole qui repose sur deux dimensions essentielles, une agriculture paysanne et biologique. Si « le bio » est désormais bien connu du public et reconnu grâce à la certification AB qui interdit l’utilisation de produits chimiques et la culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM), la dimension paysanne de l’agriculture est moins évocatrice.

Chaque ferme Terre de Liens respecte une charte propre au mouvement qui pose les bases d’une agriculture à taille humaine, diversifiée, respectueuse de l’environnement, viable, vivable, socialement responsable, participant à l’économie locale et prioritairement destinée à l’alimentation humaine. Cette agriculture dite paysanne a été initiée par la Fadear (Fédération d’Associations pour le Développement de l ’Emploi Agricole et Rural). Elle permet au plus grand nombre de paysans de vivre décemment de leur métier. Elle est respectueuse des agriculteurs et produit une alimentation saine et de qualité. Elle protège les ressources naturelles de demain. Elle crée du lien avec les citoyens, notamment en milieu rural. 83% des fermes Terre de Liens vendent leurs produits en direct au consommateur y compris lorsque la production est « de base » (lait, céréales voire viande). Dans ce cas, qui est celui de plus de la moitié des fermes, la transformation des produits devient un atout de leur consolidation économique. Ce modèle économique s’oppose directement au modèle agricole majoritaire actuel : agrandissement sans limite, fermes usines, nombre de paysans en baisse constante, entre-soi, utilisation accrue de produits phytosanitaires et rémunérations des agriculteurs très souvent sensibles aux cours des matières premières.

Pour garantir ces bonnes pratiques sur ses fermes, Terre de Liens en tant que propriétaire foncier, demande aux fermiers locataires de respecter un certain nombre de critères qui sont détaillés dans un bail rural environnemental (BRE). Ce bail est rédigé sur la base d’un bail classique auquel des clauses environnementales sont ajoutées. Au moment où un paysan s’installe sur une terre de Terre de Liens, un tour de plaine est effectué avec le propriétaire (fondation ou foncière), les fermiers et éventuellement les bénévoles référents sur la ferme. Ce tour de plaine permet de faire l’état des lieux des parcelles d’un point de vue « agronomique » ainsi que des atouts et faiblesses des lieux (haies, milieux humides, arbres remarquables etc.). Ainsi, les acteurs peuvent se mettre d’accord sur ce qu’il y a à garder, à protéger ou à restaurer. C’est aussi dans le BRE qu’est mentionnée la certification en agriculture biologique ou biodynamique. Ce qui pourrait être vu comme une contrainte est en réalité un moyen d’améliorer à la fois la qualité de ce qui est produit sur la ferme et le lieu en lui-même. Le dialogue est toujours privilégié lors de cet état des lieux et il peut être réalisé régulièrement pour suivre la progression du milieu.

Comme à chaque étape de l’acquisition de fermes et de l’installation des paysans, Terre de Liens repose sur la participation de citoyens bénévoles. En plus de leur participation au tour de plaine, ce sont eux qui assurent le suivi de la ferme, qui y réalisent les diagnostics agronomiques et qui sont le soutien moral des fermiers dans la concrétisation de leurs projets. Cette participation citoyenne, centrale dans le modèle de Terre de Liens, est aussi une façon de remettre les habitants d’un territoire en lien avec ceux qui produisent, entre autres, leur alimentation.

— 
Photo prise sur la ferme de Toussacq en juin 2018

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet