Terre de Liens

Adresse de cette page : preserver-la-terre-pour-preserver.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Communiqués et publications > Communiqués et dossiers de presse > Préserver la Terre pour préserver le climat

Préserver la Terre pour préserver le climat

jeudi 14 mars 2019

Agter et Terre de Liens appellent le ministre de l’Agriculture à faire de la loi foncière annoncée la semaine dernière un texte à la mesure de l’urgence climatique et des mobilisations actuelles pour préserver le climat.

La loi foncière, une des réponses aux mobilisations pour le climat
Les 15 et 16 mars prochains auront lieu de nombreux rassemblements et manifestations dans toute la France pour la préservation du climat, porteuses d’un message d’espoir inespéré face à l’urgence climatique.
L’association Agter et le mouvement Terre de Liens appellent le gouvernement à faire de la prochaine loi foncière agricole, annoncée par le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume le 6 mars au Sénat, une grande loi en faveur du climat. En effet, le foncier agricole est un élément clef dans la crise climatique.

La Terre et le climat sont intimement liés
Les sols naturels, agricoles et forestiers sont un réservoir important de carbone. Leur affectation à des pratiques qui renforcent ce stockage du carbone, comme le pâturage, l’agroécologie ou encore l’agroforesterie, est déterminant. Mais éviter leur artificialisation, qui limite cette capacité de stockage, est tout aussi crucial. D’un autre côté l’agriculture, principalement intensive, et la sylviculture contribuent à 19 % des émissions de gaz à effet de serre en France. Presque la moitié de ces émissions sont dues au protoxyde d’azote, gaz au pouvoir réchauffant important émis par les sols laissés sans couvert végétal l’hiver, ce qui devrait être facile à éviter.
Mais l’agriculture et les paysan·ne·s sont aussi en première ligne face aux effets du dérèglement climatique qui renforce les aléas, et diminue les rendements agricoles moyens et la capacité des sols à stocker du carbone. Maintenir l’évolution des températures moyennes au dessous de 1,5°C, comme le recommandent le GIEC et l’accord de Paris (COP21), est donc une nécessité pour la réalisation de la souveraineté alimentaire en France et dans le monde.

Deux principes fonciers pour le climat
Les propositions faites par Agter et Terre de Liens dans le livret « Préserver et partager la Terre » apportent des pistes d’action concrètes et précises pour que la future loi foncière réponde à ces enjeux. Il s’agit d’inscrire deux principes dans la loi :

  • La « zéro artificialisation nette », pour stopper la disparition des terres
  • La« régulation des marchés fonciers » de manière à les orienter vers les fermes qui adoptent les meilleures pratiques, notamment en matière de préservation du climat.

Contacts presse :
Tanguy Martin - t.martin@terredeliens.org - 06 42 68 97 31
Mathieu Perdriault - mathieu.perdriault@agter.org - 01 43 94 72 59

Lien internet vers les documents sur le site terredeliens.org
ou sur le site d’Agter

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet