Terre de Liens

Adresse de cette page : reconquete-agricole-et.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Impliquer les décideurs > Reconquête agricole et alimentation, quand les élus se mobilisent

Reconquête agricole et alimentation, quand les élus se mobilisent

Alimenter ses cantines en bio et local, faire fleurir des jardins partagés, lutter contre l’enfrichement de leur territoire… depuis plusieurs années, des collectivités pionnières se mobilisent pour que souveraineté alimentaire rime avec local !

Capestang, Argentan, Moëlan-sur-Mer… toutes ont montré que l’échelon communal pouvait être le terreau propice à une reconquête foncière dans une optique de développement agricole local. Depuis la pandémie, ce phénomène s’est accéléré et des dizaines de communes adoptent des Programmes alimentaires territoriaux (PAT), facilitent des installations et soutiennent la mise en place de ventes directes et de circuits courts. Alors que 50 000 hectares de terres sont artificialisés chaque année et que 97 % de l’alimentation humaine dépend des espaces agricoles et forestiers, l’heure est définitivement à l’action à tous les échelons !

Dans la commune de Mouans-Sartoux, personne n’a attendu la loi issue des États généraux de l’alimentation (EGalim) [1] pour prendre à bras le corps la question de la qualité de l’alimentation pour les écoliers qui mangent à la cantine. Depuis une quinzaine d’années, la commune a développé une régie agricole municipale afin d’approvisionner à près de 70 % les assiettes entièrement bio des enfants. Si l’objectif prioritaire était de proposer un repas de qualité, cette politique a également eu pour effet de multiplier les surfaces agricoles de la commune par trois, passant de 42 à 119 hectares ! À Capestang, plus à l’ouest, c’est pour reconquérir des friches et développer le maraîchage dans un territoire dominé par la monoculture de la vigne que la mairie s’est retroussé les manches. « Il était de notre devoir d’assurer l’avenir de nos habitant.e.s (...) et l’avenir c’est de pouvoir revenir à une souveraineté alimentaire locale  », assure Pierre Polard, le maire de la commune.

Depuis de nombreuses années, Terre de Liens et ses partenaires accompagnent ces dynamiques. Il y a 15 ans, le mouvement publiait la première édition du guide « Agir sur le Foncier agricole - un rôle essentiel pour les collectivités locales », qui a vocation à appuyer les élu·es et agent·es de collectivités pour s’engager en matière de reconquête agricole. Avec l’application PARCEL, co-développée par Terre de Liens, chaque mairie peut aussi désormais visualiser ses besoins alimentaires traduits en termes de surfaces agricoles, d’emplois créés ou encore d’impacts sur l’environnement et la biodiversité. La plateforme RÉCOLTE, propose enfin, quant à elle, des dizaines d’expériences sur des projets fonciers menés à l’initiative ou avec le soutien des collectivités territoriales.
Depuis 15 ans, le guide référence de Terre de Liens a été diffusé à plus de 5000 exemplaires, inspirant et outillant les collectivités bien au-delà des 84 communes qui ont bénéficié d’un accompagnement concret du mouvement. Preuve s’il en est que les collectivités ont un rôle à jouer ! Et qu’elles sont de plus en plus nombreuses à s’engager dans cette voie.

Zoom sur Capestang


Découvrez les facteurs de réussite et les difficultés rencontrées par cette commune dans sa volonté de développer une offre alimentaire locale et biologique. Lire la fiche expérience sur RÉCOLTE.

Crédit photo : Marc Ségur

Notes

[1Depuis le 1er novembre 2019, la loi "agriculture et alimentation" impose à toutes les cantines scolaires de servir un repas végétarien hebdomadaire. À terme, la loi prévoit aussi, d’ici 2022, d’avoir au moins 20 % de produits bio dans les assiettes à la cantine.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet