Terre de Liens

Adresse de cette page : titre-actu-2017-11-21-16-29-18.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > En quête de territoires

En quête de territoires

mardi 21 novembre 2017

L’équipe municipale de la commune de CAPESTANG (Hérault), animée par la motivation de son maire Pierre POLARD, s’interroge sur les solutions pour développer une offre alimentaire locale et biologique dans un contexte agricole dominé par la viticulture. Peut-on installer de nouveaux paysans sur la commune ? Installer, peut-être ! Mais où ? Y aurait-il du foncier disponible ?

C’est cette hypothèse que la municipalité souhaite approcher et vérifier. Elle se tourne alors vers Terre de Liens pour avancer dans cette recherche.
Un groupe de travail se réunit, associant étroitement les élus locaux et une équipe de l’Association Terre de Liens Languedoc Roussillon. Ensemble, parcourant les 4 coins du territoire communal, chacun découvre ou redécouvre les potentialités du terroir et de son climat, sous l’angle de la terre nourricière. Car la contrée n’a pas toujours été vouée à la seule monoculture de la vigne.
Il s’agit donc d’enquêter pour trouver des terres susceptibles d’accueillir de futurs paysans. Tout y passe : biens publics, biens vacants, friches, grandes propriétés, offres foncières...
A partir des méthodes participatives de Terre de Liens, un diagnostic partagé a pu être posé, s’appuyant sur une cartographie des terres potentiellement mobilisables.
Des zones à enjeux ont été définies, puis caractérisées pour déterminer les orientations agricoles possibles sur ces espaces, à l’échelle parcellaire.
Après 4 mois d’enquête, plusieurs pistes sérieuses sont tracées. La coopération entre la commune et Terre de Liens doit maintenant se poursuivre pour passer à la phase d’installation, qui sera forcément plus longue.
C’est pour Terre de Liens un projet exemplaire en matière d’implication des élus et de motivation pour « faire pousser des fermes ». Pour TDL, l’animation du projet a été effectuée par Émeline BURON étudiante en Master Gestion des Espaces ruraux et développement local (ERDL), Valérie POMMET coordinatrice régionale et André ROBINET, administrateur.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet