Terre de Liens

Adresse de cette page : titre-actu-2018-01-30-11-46-55-9332.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > La ferme de Ser Clapi (Mens- 38) : une belle histoire de transmission... ou (...)

La ferme de Ser Clapi (Mens- 38) : une belle histoire de transmission... ou quand l’union fait la force !

lundi 4 juillet 2022

Le projet, initié il y a plus de 3 ans, a évolué sous des auspices favorables. Au-delà de la motivation et des compétences des futurs fermiers, cette installation a été soutenue par de nombreux acteurs locaux et institutionnels.

Devenir paysans, de l’envie à la réalisation

Crédit photo : Lilian Sabatier

Aujourd’hui, pour la plupart des jeunes, s’installer paysan est un long cheminement, qui prend généralement plusieurs années. Bon nombre de fermiers et fermières Terre de Liens ont une formation universitaire et une expérience professionnelle qui ne leur a pas permis de trouver le sens qu’ils pouvaient légitimement espérer. L’envie de « bifurquer » finit donc par arriver et c’est souvent au gré des rencontres, fortuites ou recherchées, que le choix de devenir paysan se fait. C’est ainsi que Lucie, Aymeric et Hugues, au bout d’un long et complexe parcours, vont devenir fermiers à Ser Clapi.

Leurs premiers pas en agriculture ont des origines différentes mais une même motivation les unit. Aymeric, ingénieur agronome, avait déjà un pied dans le monde agricole mais sans la pratique de la terre. Lucie, par ses séjours dans le Trièves, a croisé le chemin de chevriers et de leur troupeau et Hugues après une expérience d’animation en milieu rural a été salarié d’une boulangerie paysanne. Tous deux ont ensuite passé un BPREA (brevet professionnel responsable d’entreprise agricole).

Les cédants, la ferme, le projet

Quand leur souhait de s’installer se précise, les chevriers amis de Lucie, leur font rencontrer Thierry et Sylvie qui, l’âge de la retraite approchant, souhaitent céder leur ferme. Ils ont un élevage de vaches laitières et cultivent des céréales.

La ferme de Ser Clapi se situe dans un hameau du village de Mens (Isère), dans le Trièves à 900 m d’altitude. L’acquisition par Terre de Liens comporte 38 ha de terres, 3 bâtiments agricoles et une maison d’habitation. Les fermiers pourront par ailleurs reprendre environ 20 ha en location.

Crédit photo : Lilian Sabatier

Le projet de Lucie, Aymeric et Hugues comprend un élevage d’environ 60 chèvres pour la fabrication de fromages, 20 ha de cultures de céréales pour transformation boulangère, une vingtaine de vaches allaitantes et un petit élevage de porcs pour valoriser le petit lait et les sous-produits de la meunerie. Un des intérêts de leur projet est de conserver le modèle paysan « polyculture, élevage » de la ferme.
La commercialisation se fera à la ferme, sur des marchés et via une plateforme de produits bio destinés à la restauration collective.
Le dimensionnement du projet permet la venue d’un quatrième associé qui est prévue à court terme.

L’histoire de la transmission et de l’installation

Cette installation voit le jour bien évidemment par la très forte volonté et les compétences des futurs fermiers. Il faut cependant souligner une conjonction d’éléments favorables dans l’accompagnement de ce projet à laquelle la capacité relationnelle de nos trois paysans n’est néanmoins pas étrangère.

Le premier pas est assuré dès 2019 par les chevriers, Philippe et Hélène, qui permettent le contact avec les agriculteurs cédants. Puis, fin 2020, ils mettent à disposition des porteurs de projet leur ferme via un stage de reprise, ce qui leur permet de commencer à constituer leur troupeau, la fabrication et la commercialisation des fromages. En bref, de se faire la main et de commencer à travailler ensemble, la ferme de Ser Clapi n’étant disponible que fin 2022.

Un deuxième pas est franchi par l’accueil bienveillant du projet par les cédants, Sylvie et Thierry, et leur démarche sera précieuse. Ils prennent une part active dans la transmission, convertissent dès le printemps 2021 leur ferme à l’agriculture bio et font tout leur possible pour faciliter l’installation. Ils sont particulièrement motivés par la continuité de la vie de leur ferme. Ils permettent le début des travaux et une installation progressive afin que la ferme soit totalement opérationnelle pour le nouveau projet dès fin 2022. Ils ont été également très actifs pour la transmission des baux auprès des propriétaires de plus de 20 ha.

Les acteurs institutionnels ont été également facilitateurs : la municipalité de Mens a permis le relogement des cédants. La Safer et la Chambre d’Agriculture ont accompagné l’instruction par leurs apports techniques, en favorisant un climat de confiance. Il n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît pour des agriculteurs attachés à une terre familiale de la céder à Terre de Liens. C’est bien plus qu’un acte de vente !

Les bénévoles et l’équipe de Terre de Liens ont été activement présents depuis le début du projet. Et pour finir les habitants du village, qui affluent le vendredi, jour de vente : les fromages sont unanimement appréciés. Vivement la construction du four et, si tout va bien, les premiers pains à l’automne 2022…

Voilà un exemple de toute la démarche de Terre de Liens, produire ce qui nous nourrit, c’est l’affaire de tous !

>> Cliquez ici pour en savoir plus sur la ferme
>> Cliquez ici pour soutenir le projet

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet