Terre de Liens

Adresse de cette page : titre-actu-2020-01-08-17-46-05.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > FAIRE GERMER LES JOURS D’APRÈS

FAIRE GERMER LES JOURS D’APRÈS

mercredi 29 avril 2020

Tribune de Terre de Liens Aquitaine pour penser l’après crise du Corona Virus :

Faire Germer les jours d’après (crédit photo Lavergne)

La crise du coronavirus révèle notre vulnérabilité alimentaire ; aussi nous citoyens et agriculteurs engagés dans le mouvement TDL prônons une relocalisation massive de notre production alimentaire et une réelle transition agricole, écologique et sociale.
La production agricole en France n’est actuellement pas à la hauteur de cet enjeu. La relocalisation de la production agricole ce sera de nombreux emplois créés dont des installations d’agriculteurs.

L’agriculture française continue à produire de manière industrielle pour des marchés mondialisés et une grande partie de cette production ne sert directement pas à l’alimentation humaine.
Un exemple, la filière céréalière : plus de la moitié des récoltes est exportée et dans ce qui ne l’est pas seulement 28 % sont destinés à l’alimentation.

Partir des besoins du territoire et consolider les filières paysannes, biologiques, solidaires est un enjeu de taille dans lequel doit être mis prioritairement l’argent public et l’énergie collective citoyenne, politique.
Au niveau des communes, des collectivités territoriales il est urgent de mettre en place des dispositifs tel que le Programme Alimentaire Territorial ( PAT) ; de co-construire avec les agricultrices, agriculteurs et les autres acteurs de l’alimentation une économie circulaire autour d’axes prioritaire : circuits courts et ventes locales ; accessibilité à une alimentation saine pour toutes et tous ; créer des marchés locaux.
Une des premières urgences sera de réformer la Politique Agricole Commune. Il faut mettre fin aux aides qui profitent essentiellement aux grosses exploitations afin de soutenir efficacement celles qui favorisent l’emploi et les modes de production respectueux de la nature et des consommateurs.
Cette réforme nous concerne tous. Il nous faut reprendre le pouvoir sur notre alimentation.

Multiplier les installations agricoles
Afin de répondre à ces nouveaux enjeux de production locales, de réorganisation des marchés, il faudra multiplier par cinq le nombre d’installation dans les prochaines années. Pour cela il est indispensable de préserver et partager la terre agricole.
L’artificialisation des sols entraîne une perte des terres fertiles réduisant nos capacités de production et fragilise ainsi notre autonomie alimentaire tout en ayant des conséquences écologiques graves.

Terre de Liens travaille à son échelle à favoriser l’installation de paysans-sanes en agriculture biologique et paysanne.
Grâce à l’épargne citoyenne collectée par le mouvement plus de 200 fermes en France, (9 en Aquitaine avec plus de 200 ha et autant de dossiers en préparation) sont sorties de la spéculation foncière et de nombreux fermiers sont accompagnés par nos associations territoriales. Ensemble nous expérimentons la voie d’un modèle agricole localisé, biologique et solidaire. Que les fermiers, les bénévoles, souscripteurs et donateurs soient vivement remerciés
Notre orientation, nos pratiques sont plébiscitées par les consommateurs, elles attendent qu’il en soit de même des pouvoirs publics à tous les échelons.
Tout ce travail se fait en partenariat avec les associations réunies au sein d’INPACT qui œuvrent dans le même sens : un changement de modèle agricole. Terre de Liens avec ses partenaires s’enracine pleinement dans ces perspectives et souhaite votre écoute et votre soutien,

La crise que nous traversons est l’occasion de réorienter très profondément les systèmes de production agricoles et alimentaires pour les rendre socialement plus justes et en mesure de répondre aux grand enjeux écologiques.
Depuis des années nous semons sans relâche, aidez-nous à faire advenir les nécessaires récoltes d’un futur prometteur et enviable pour tous.

Le 29 avril 2020 Bernard Péré, Président, pour le CA de TERRE DE Liens Aquitaine
Contact : aquitaine@terredeliens.org

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet