Terre de Liens

Adresse de cette page : titre-actu-2021-01-13-16-05-24.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > Nouvel élu au CA Aquitaine

Nouvel élu au CA Aquitaine

mercredi 13 janvier 2021

Didier Renner un des nouveaux bénévoles élus au CA Aquitaine, nous explique son expérience à Terre de Liens.

En tant que bénévole dans le mouvement Terre de Liens, j’ai commencé, il y a maintenant près de quatre ans, par aider à l’installation de ma fille (apicultrice) et de mon gendre (producteur de cidres et poirés) dans la ferme Terre de Liens « Les Usages » (Loury, 45).

C’est à l’occasion de ces travaux d’installation que j’ai découvert le mouvement. J’ai tout de suite trouvé la démarche passionnante, je me suis donc engagé à y consacrer une grande partie de mon temps de retraité, en plus des travaux de restauration que je mène sur ma maison, et de quelques activités sportives.

Je ne possède pas la « culture » paysanne, mais une expérience industrielle, qui tout en étant éloignée du domaine agricole, me permet d’apporter un regard et des idées différents au sein du mouvement. J’ai aussi une grande expérience en matière de conseil en création/reprise d’entreprises, me permettant d’appréhender les projets avec leurs porteurs, ainsi que l’étude des biens des cédants.

Je n’ai jamais, au cours de ma carrière, rencontré autant d’acronymes liés à un domaine d’activité.

Cet engagement me maintient dans un relationnel social et altruiste, indispensable pour ce type de bénévolat, mais je le conçois, très énergivore et chronophage.

Depuis j’ai candidaté pour un rôle au sein du CA Aquitaine, puis celui du CA Nouvelle Aquitaine et dernièrement en tant que suppléant du représentant Aquitaine (Bernard Péré) pour le CA Fédération Nationale. Je vais m’en tenir là. Quoique je me sois fixé le challenge de déployer le mouvement TDL sur un département d’outre-mer : l’île de la Réunion et ce n’est pas une mince affaire.

Les seules difficultés rencontrées lors de mon intégration au sein du CA, concernent essentiellement l’absence de connaissance du monde paysan et des relations administratives de ce milieu, mais je progresse grâce au « tuilage » de mes nouveaux partenaires : tous les membres des groupes locaux ainsi que les membres des CA et les salariés. Comme je l’évoque souvent, c’est un travail d’équipe, et je suis très bien accompagné.

Pour améliorer les relations entre les groupes locaux (le terrain) et les 3 F (Fédération, Foncière, Fondation), il me semble qu’une piste pourrait être de faire remonter les questions/remarques en escalier via l’AT et jusqu’au niveau des décisions/résolutions concernées, puis de faire retourner les réponses/décisions jusqu’au niveau des groupes locaux. Je procédais de cette manière lorsque j’animais deux Comités de Direction par semaine : ça se révélait très efficace et économique en matière de temps et d’énergie.

Didier Renner, bénévole, adhérent, souscripteur, membres de CA et parent d’un couple de fermiers TDL.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet