Terre de Liens

Adresse de cette page : un-cocktail-engage-pour-faire.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Communiqués et publications > Communiqués et dossiers de presse > Un cocktail engagé pour faire pousser une cressonnière

Un cocktail engagé pour faire pousser une cressonnière

jeudi 26 novembre 2015

JPEG - 1.8 Mo

Communiqué de presse

Paris / Crest, le 26 novembre 2015

Terre de Liens et le restaurateur Julien Cohen organisent une soirée de financement participatif le 10 décembre 2015 pour soutenir l’acquisition d’une cressonnière bio en Ile-de-France. Ils facilitent ainsi l’installation d’un jeune cressiculteur et encouragent le développement d’un agriculture de proximité et respectueuse de l’environnement.

Dans son restaurant Le Quindici à Paris, Julien Cohen, restaurateur engagé, présentera sous différentes formes le cresson bio de Gatien Barberon, jeune cressiculteur de 22 ans. En risotto, en sabayon ou en flan, les surprises gastronomiques ne manqueront pour les nombreux invités qui pourront (re)découvrir cette plante potagère et soutenir le projet de Gatien. La soirée réunira de nombreuses personnalités du mouvement Terre de Liens et les partenaires du projet : l’Agence des Espaces Vert d’Ile-de-France, qui apporte son concours financier à l’achat de la cressonnière par Terre de Liens, et l’organisation internationale Slow Food qui a pour projet de sauvegarder et de relancer la production de cresson en attirant l’attention du public sur des denrées de qualité en voie de disparition. 

Une soirée de soutien pour l’achat d’une cressonnière
Issu d’une famille de producteurs de cresson, Gatien Barberon, souhaite valoriser les atouts gastronomiques et les bienfaits nutritionnels de ce produit typique de l’Essonne : « Le cresson est souvent connu pour sa soupe alors qu’il y a beaucoup d’autres façons de le cuisiner et de le manger. J’ai envie de faire aimer le cresson au plus grand nombre de personnes, en proposant des produits transformés innovants : du pesto de cresson, de l’alcool de cresson, du pâté végétal…Je voudrais que le cresson retrouve sa place sur les tables des français. ». Paysan passionné malgré son handicap de surdité, Gatien s’est lancé dans l’activité de cressiculture biologique au printemps 2014 à la cressonnière St Eloi, à Méréville dans l’Essonne, sur une surface de 70 ares comprenant également un bâtiment de 30m2 et un entrepôt de 50m2. Le cresson de fontaine cultivé, transformé ou non, sera vendu à des magasins bio de la région francilienne, à des amap locales, à des traiteurs, sur des foires et marchés ou encore à Rungis. Gatien ambitionne également d’ouvrir un petit magasin sur le site même de la cressonnière, favorisant encore les circuits-courts. Pour devenir pérenne, ce projet a besoin du soutien de centaines de citoyens qui participeront à l’achat de cette cressonnière.

Terre de Liens fait pousser des fermes, partout en France
Terre de Liens est un mouvement national, présent en Ile-de-France depuis 2011, qui agit concrètement pour préserver les terres agricoles, faciliter l’installation de paysans et encourager le développement d’une agriculture biologique, paysanne et de proximité en France. Il propose aux citoyens de rejoindre une initiative originale et concrète : les dons permettent d’acquérir du foncier agricole. Ces lieux sont ensuite loués à des agriculteurs dont les pratiques respectent les sols et la biodiversité. Par cette action, Terre de Liens assure la vocation agricole des fermes sur le très long terme et recréer du lien entre paysans et consommateurs.

Contacts presse :
Terre de Liens
Mélanie Veillaux, m.veillaux(a)terredeliens.org 09 70 20 31 43
Terre de Liens Ile-de-France
Lucie Sourice, l.sourice(a)terredeliens.org 09 70 20 31 46

Télécharger le dossier de presse

Aujourd’hui en France
> 200 fermes disparaissent chaque semaine, entraînant une chute brutale du nombre de paysans.
> 1 300 hectares de terres agricoles et naturels sont recouverts de béton chaque semaine
> Les prix de la terre ont explosés (+ 40 % en 10 ans)
> Plus de 12 000 citoyens sont mobilisés dans le mouvement Terre de Liens

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet