Terre de Liens

Adresse de cette page : un-partenariat-pour-sensibiliser.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > Un partenariat pour sensibiliser les plus jeunes au développement (...)

Un partenariat pour sensibiliser les plus jeunes au développement durable

lundi 12 février 2018

À Amiens, le Jardin des Vertueux anime des ateliers nature pour des élèves de 6e du collège de la Providence. L’objectif : sensibiliser dès le plus jeune âge au développement durable sur le territoire picard, en travaillant sur le saule, un matériau naturel et local.

Ce matin de janvier, alors que le soleil réchauffe timidement l’air hivernal, de petites mains s’activent derrière les grilles du collège-lycée de la Providence, à Amiens. Bottes aux pieds, gants de jardinage aux mains, certains élèves ébranchent des tiges de saule ou démontent des structures en branches de saule, tandis que d’autres tressent ces dernières pour confectionner différents objets, décoratifs, mais aussi pratiques.

Tous sont de la classe de 6e « Éducation au développement durable » (EDD), dispositif mis en place pour la deuxième année dans l’établissement privé, en partenariat avec le Jardin des Vertueux. L’objectif : les sensibiliser au développement durable sur leur territoire, en travaillant sur un matériau écologique, le saule, en provenance directe des hortillonnages d’Amiens. Mais il s’agit aussi de « leur permettre de découvrir leurs capacités de créativité dans la nature. C’est important de les rendre acteurs de leur cadre de vie. Tous les collégiens voient leur travail, c’est vraiment valorisant », témoigne Mme Douchez, leur professeur de Sciences et Vie de la Terre (SVT).

Un travail en effet visible au quotidien, puisque les objets réalisés décorent leur établissement. En outre, ces actions favorisent le développement des circuits ultracourts, avec, par exemple, la réalisation d’un parterre de plantes aromatiques utilisées par les cuisines, et d’un bac de compost en branches de saule pour les déchets végétaux. Les élèves adhèrent dans leur grande majorité à ces ateliers nature. « J’aime mettre les mains dans la terre, être sale, travailler dehors, au grand air ! » s’exclame Cyprien, enthousiaste. Il confectionne avec d’autres camarades un tipi végétal dont les branches, enfoncées dans la terre, se couvriront de feuilles au printemps.

Ces actions peuvent, certes, sembler modestes ; mais elles contribuent à leur niveau à éveiller les citoyens de demain aux problématiques environnementales, locales et globales.

Bérengère Dumoulin et William Mui, bénévoles Terre de Liens Picardie

L’hiver, saison idéale pour travailler le saule
La saison froide est particulièrement propice au travail du saule, planté un peu partout au Jardin des Vertueux. Pendant que la terre repose, Pascal Goujon, alias Paco, animateur du jardin, et Fabrice, de l’association Les Gardiens de la vie, ébranchent les saules, taillent leurs branches, puis les trient en fonction de leur gabarit, qui varie selon leur âge. Ces branches permettront ensuite de réaliser « des objets décoratifs, des massifs surélevés de potagers ou des des clôtures naturelles », explique Paco.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet