Terre de Liens

Adresse de cette page : auvergne.html
Rhône-Alpes Picardie Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Nord-Pas-de-Calais Alsace Ile-de-France
TERRE DE LIENS AUVERGNE

L’agriculture conserve une place importante en Auvergne, occupant 5 % des emplois (le double de la moyenne française) et 60 % des surfaces (principalement surfaces fourragères). Avec 2/3 du territoire en zone de montagne, l’élevage est la principale activité mais l’élevage laitier, longtemps prépondérant, a été supplanté par les bovins allaitants. Cependant la diversité des terroirs fait qu’on rencontre une grande variété de productions. Bien qu’atténuée par rapport à la situation nationale, la diminution régulière du nombre d’exploitations agricoles provoque une concentration des surfaces et une diminution du nombre d’installations.

TOUT SAVOIR...

L’association qui agit près de chez vous  : l’équipe, les domaines d’intervention, les actions menées, les partenaires et bien sûr, les fermes soutenues par le mouvement Terre de Liens

> Les différentes manières de s’engager localement

> L’actualité de l’association locale

> Les petites annonces

Présentation

Histoire et esprit de Terre de Liens Auvergne

Avant la création de l’association régionale en 2010, c’est une antenne de l’association nationale qui a mis en place les premières actions de Terre de Liens en Auvergne. Puis l’association s’est structurée à partir de la rencontre de personnes venant de différentes familles (agriculture bio, éducation populaire notamment) ou simplement intéressées par ces nouveaux champs d’engagement.
Aujourd’hui, avec 7 fermes, 150 adhérents et 50 bénévoles, elle est présente dans toute la région. Sensible au devenir des espaces ruraux et aux liens entre rural et urbain, elle est particulièrement attentive à cette présence territoriale qu’elle a l’objectif de consolider, en partenariat avec divers acteurs.

Domaines d'activité et de mobilisation

En 2016, l’association a défini 5 axes de travail :
1. Soutenir l’installation, le maintien de paysans et la transmission des fermes par l’acquisition collective (investissement solidaire, don...)
2. Permettre aux citoyens de se mobiliser sur la question de la terre
3. Interpeller les citoyens et les décideurs pour orienter les politiques publiques
4. Sensibiliser et accompagner les collectivités dans une gestion responsable du foncier
5. Animer, gérer et consolider la vie associative et plus globalement le « mouvement Terre de Liens »
Une des priorités est de développer le réseau des sympathisants et bénévoles, et la mise en place de groupes locaux.

Equipe

L’association fonctionne avec un conseil d’administration de 7 membres. Quelques bénévoles « invités au CA » complètent les rangs. Cette équipe regroupe des citoyens engagés pour développer le projet de Terre de Liens ; leurs profils sont variés : paysans, chercheurs, consommateurs, formateurs, etc. Le conseil se réunit à échéance régulière (4 à 5 fois par an), et un bureau de 5 membres assure la gestion plus quotidienne avec une réunion par quinzaine. Des groupes de travail traitent certaines thématiques (communication et collecte, suivi des projets et des fermes, mécénat, finances). 
Depuis janvier 2017, en raison de nouvelles contraintes budgétaires, Magali BLOT est la seule salariée de l’association.

Partenaires

Partenariat fort avec les associations du CELAVAR Auvergne (Réseau des Crefad, Accueil Paysans, Solidarité Paysans, AFOCG, Cigales, CIVAM, CantAdear, Îlots Paysans…) pour développer des projets communs (formation, espaces-tests agricoles,…). 
L’association développe aussi son partenariat avec les structures associatives et professionnelles de l’Agriculture Biologique (FRAB, GABs), et avec la SAFER. Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, la communauté de communes Mond’Arverne et les agences de l’eau Loire Bretagne et Adour Garonne, sont des exemples des partenaires institutionnels.
L’association bénéficie en 2017 de l’attribution par Mme Danielle Auroi et M. Guy Chambefort, député-e-s, de sommes issues de la réserve parlementaire.

Nos actions

Accompagner des porteurs de projet sur l'accès collectif et solidaire au foncier

Notre association accompagne chaque année plus d’une centaine de porteurs de projet (115 en 2016) en agriculture biologique et/ou paysanne sur les questions d’accès au foncier : candidats à l’installation, cédants, propriétaires non agriculteurs, etc. Lors d’un premier contact, nous examinons ensemble les différentes possibilités qui s’offrent à eux, les possibilités de mise en lien avec d’autres, etc. ; en fonction du contexte local. 
Lorsque du foncier disponible est identifié, Terre de Liens Auvergne étudie avec le porteur de projet les modalités d’acquisition par la Foncière et sa mise à disposition.

Réflexion sur la relocalisation de l’alimentation dans le Puy-de-Dôme

Avec l’acquisition du verger test des Cheires,TDL Auvergne poursuit son action en faveur de la préservation des paysages de la vallée de la Veyre, au Sud de Clermont-Ferrand, afin de favoriser des installations en arboriculture bio, et de s’insérer dans un projet de développement local.
Cette initiative s’inscrit dans une réflexion sur la relocalisation de l’alimentation à l’échelle de Clermont Auvergne Métropole. Pour cela l’association accueille en 2017 une stagiaire Master 2 de géographie sur la « coopération des acteurs associatifs et institutionnels pour la relocalisation de l’alimentation ».
Le groupe local accompagne également la diffusion de l’exposition « Territoires », issue des Ateliers du rêve organisés par l’association.
Plus d’info sur : http://terredeliens-63.eklablog.com/ /
mail : terredeliens.63 gmail.com

Cantal : les acteurs locaux unissent leurs forces pour des acquisitions de fermes

Pas de ferme Terre de Liens dans le Cantal ! C’est ce constat qui a servi de déclencheur pour réunir, à l’initiative de Terre de Liens et autour d’une salariée et de deux bénévoles de l’AT auvergnate, des personnes soucieuses de développer une agriculture paysanne et écologique. Accueillis par l’Arbre à Pain (magasin Biocoop de Aurillac), se sont donc retrouvés fin avril animateurs, bénévoles, paysans engagés au sein de Bio 15, la Cant’Adéar, Terre de Liens, les Coopains, la confédération Paysanne.
Les premiers échanges ont permis de partager les raisons de l’échec de plusieurs projets ces trois dernières années, les difficultés propres au Cantal (par exemple le coût très élevé du foncier), et aussi de mieux comprendre le fonctionnement de Terre de Liens. Comment aller plus loin ? Tous les participants se sont accordés pour associer dès le début d’un projet l’ensemble des partenaires, rencontrer ensemble les porteurs de projet, débattre de l’opportunité des projets. Cette nouvelle façon de faire de faire sera rapidement mise à l’épreuve sur des cas concrets, puisque Terre de Liens a été sollicité pour intervenir dans deux projets. Alors, bientôt une ferme Terre de Liens dans le Cantal ?

Dans l’Allier, on se mobilise sur la question de la transmission

Les bénévoles du groupe local de l’Allier sont mis à contribution pour répondre aux nombreuses sollicitations pour des transmissions de fermes et de collectivités locales pour des installations sur leur territoire. Le groupe réalise un important travail d’accueil et de mise en relation et d’orientation des différents acteurs. Il assure une mission d’information à la rencontre des citoyens, et s’est impliqué dans la rénovation de l’habitat de la ferme des Salles.

TDL Auvergne s'engage aux côtés d'un réseau d'acteurs locaux en Haute-Loire

Dans la Haute-Loire, le « Groupe local TDL 43 » accompagne l’installation de Romain sur la ferme des Eygageyres (http://www.hautevalleedelaloire.com...), et va suivre les travaux qui vont s’engager sur celle Flaceleyre. Un projet de donation est aussi en réflexion. Il s’implique activement dans l’accueil de porteurs de projet en collaboration avec l’Atelier des possibles (association du Monastier-sur-Gazeille). Dans ce département, TDL Auvergne est engagée aux côtés des communes de Chadron et de Vorey, SOS Loire Vivante, le REN43, ERN43, Haute-Loire Bio, l’association Meygalimenterre…
Contact du groupe local : tdl.groupe.local.43 gmail.com

Les fermes

L’action de Terre de Liens en Auvergne a permis l’acquisition de 7 fermes dont 1 reçue en donation. L'association souhaite poursuivre cet effort d'acquisition de fermes de manière régulière. En 2017, elle concrétisera un projet de verger-test sur la commune de Saint-Amant-Tallende, souhaite lancer un projet en brebis laitières dans le Cantal et avance sur un projet de donation en Haute-Loire.

Fermes suivies par l'association en Auvergne

S'engager

Pourquoi et comment s'engager

L’association développe ses actions de sensibilisation de la population et d’accompagnement aux projets qui peuvent émerger. Elle a besoin pour cela d’adhérents qui soutiennent son action, de bénévoles prêts à s’impliquer sur certains projets au travers des groupes locaux.
En 2017, c’est tout particulièrement dans le Cantal que de nouveaux soutiens lui seront nécessaires pour accompagner une acquisition en projet.

On parle de nous :
< sur France Bleu Pays d’Auvergne : ici

Rencontres, réunions d'informations ou sessions de formation

Terre de Liens Auvergne est présente de manière fréquente dans des foires et salons et y tient des stands d’information. L’association intervient également lors de réunions d’information.
Vous pouvez trouver les dates de ces interventions sur notre page web.

Informations pratiques

Pour nous contacter, adressez un courriel à l’association :
auvergne terredeliens.org

Soutiens financiers

                 
Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet