Préserver les terres agricoles

Publié le 24 octobre 2022 , mis à jour le 5 décembre 2022

L’accès aux terres agricoles est un enjeu crucial pour notre sécurité alimentaire, et notre société au sens large. Sans terre agricole, pas de paysan·nes ni d’agriculture de proximité respectueuse de l’environnement et créatrice de liens. Pour Terre de Liens, l’effritement de notre richesse agricole, la perte de biodiversité et le déclin des campagnes n’ont rien d’une fatalité : l’avenir peut offrir bien d’autres perspectives aux terres et à l’agriculture paysanne. Si l’on s’en donne les moyens...

Chiffres clé

Acquérir des fermes

Notre action principale : l’acquisition de terres et de fermes qui vont rejoindre le réseau des fermes Terre de Liens. Ces terres sortent définitivement du marché spéculatif, sont assurées d’être maintenues à long terme dans leur vocation agricole et sont prêtes à accueillir de nouveaux profils paysans aux pratiques agricoles respectueuses des sols et de l’environnement.

En mobilisant de l’épargne solidaire, des dons, des legs et des donations, Terre de Liens acquiert des terres agricoles. Concrètement, les fermes sont achetées par la Foncière Terre de Liens, une entreprise d’investissement solidaire, ou la Fondation Terre de Liens, reconnue d’utilité publique. Sur le terrain, des bénévoles se mobilisent pour assurer le montage des dossiers, accompagner des personnes en recherche de terres et faire vivre le projet Terre de Liens dans tous les territoires.

Après acquisition, Terre de Liens assure en tant que propriétaire son métier de bailleur : mise en location, interventions en cas de problème lié aux lieux loués, gestion du patrimoine. Au-delà de cette relation locataire-bailleur, un lien se crée dans la durée avec les fermiers et fermières, et des temps de rencontre sont organisés pour encourager les échanges ou partages d’expériences entre les personnes du réseau.

Les fermes, vitrines de notre projet de société

Les fermes sont la concrétisation la plus visible de notre projet, et ces lieux, ainsi que les paysans et paysannes qui y travaillent, démontrent que notre idéal est réalisable, ancré dans le réel, les deux pieds dans la terre.

Les fermes acquises par Terre de Liens sont mises en location (bail de très longue durée) à des agriculteurs et agricultrices aux pratiques respectueuses de la nature et des ressources naturelles. Ceux-ci sont déchargés du poids de l’achat des terres et des bâtiments, obstacle majeur à l’installation agricole.

Prendre soin de la terre

L’agriculture biologique et autres certifications exigeantes

Les terres et les fermes accueillent des projets en agriculture paysanne et biologique : ces approches ont en commun de traiter la terre comme une ressource précieuse qu’il faut considérer et préserver dans la durée. Aux pratiques intensives qui éreintent la terre et visent des gains de court terme, elles privilégient des pratiques respectueuses de la terre sur le long terme.

Le bail rural environnemental, levier pour une agriculture vertueuse

Le bail rural environnemental (BRE) est un bail rural assorti de clauses environnementales. Il permet d’inclure dans le bail des clauses visant à orienter les pratiques agricoles vers la préservation de la ressource en eau, de la biodiversité, des paysages, des sols, la labellisation bio, etc.

Terre de Liens est le principal prescripteur de baux ruraux environnementaux en France. L’ensemble des terres en propriété est loué à des paysan·nes via ce type de bail. Alors que le BRE est majoritairement utilisé pour mettre en location des zones spécifiques à préserver (littoral, prairies de montagne, etc.), Terre de Liens le pratique sur l’ensemble de ses fermes, associant ainsi activité productive et préservation des ressources.

La protection de la biodiversité

Au-delà du bail rural environnemental, qui par essence impose de pratiquer une agriculture durable et respectueuse de la nature sur les fermes Terre de Liens, un nouveau programme a été lancé en 2021 pour accompagner les fermiers à mieux prendre en compte la biodiversité sur leurs fermes.

En savoir plus sur nos actions en faveur de la biodiversité.

L'engagement de non revente des fermes

Ces terres ne sont pas revendues.

L’achat de fermes par Terre de Liens n’est pas motivé par la recherche de profit. L’engagement de non revente est une garantie pour les citoyens et citoyennes que leur argent préservera les biens acquis de la spéculation foncière sur le long terme. Il apporte une sécurité aux paysan·nes qui jouissent de la mise à disposition du bien jusqu’à leur départ.


Lorsqu’un·e fermier·e décide de quitter les lieux ou lorsque arrive le moment de sa retraite, la ferme ne change ni de propriétaire ni d’affectation : elle est alors louée à un·e autre paysan·ne qui prendra la relève. Ce mécanisme permet d’assurer un passage de relai et d’éviter les risques de disparition liés à la vente des terres.

Recréer du lien autour des terres agricoles

Les terres qui sont acquises par Terre de Liens n’ont pas pour seul objet d’être "conservées" ou protégées : elles retrouvent une utilité sociale et économique, prennent leur place au sein d’un territoire et génèrent des dynamiques humaines locales, du lien social.

Portes ouvertes à la ferme de Toussacq

Citoyen·nes et paysan·nes peuvent créer du lien entre eux et favoriser les échanges et la solidarité entre habitant·es d’un même territoire.

Nos fermes pratiquent la commercialisation en circuits courts et favorisent la création d’emplois.

Les actualités Terre de Liens

Restez informé·es des campagnes et de l’actualité en vous inscrivant à la newsletter.

© Terre de Liens 2022

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies