Mobiliser les citoyen·nes

Publié le 1 novembre 2022 , mis à jour le 1 novembre 2022

En s’appuyant sur l’engagement de plus d’un millier de bénévoles partout en France, le mouvement Terre de Liens décloisonne le sujet agricole et le transforme en enjeu de société.

Qu’elles s’intéressent à ces questions de par leur statut de citoyen ou de consommateur, les personnes préoccupées par l’état des terres agricoles ou plus généralement par l’agriculture sont de plus en plus nombreuses...

Citoyens et citoyennes, acteurs et actrices de leur territoire, revendiquent leur implication dans le débat et l’action sur le terrain autour de l’avenir des terres agricoles. Par l’éducation populaire et l’émancipation qu’elle suppose, Terre de Liens donne aux citoyen·nes le pouvoir d’agir sur l’avenir de l’agriculture. L’enjeu de la préservation et du partage des terres devient accessible au plus grand nombre.

Par leur mobilisation bénévole, leur épargne et leurs dons, les citoyen·nes sont au cœur de la démarche de Terre de Liens : acquérir des fermes pour sortir définitivement les terres du circuit spéculatif et les préserver. Mais au-delà, chaque nouvelle personne informée devient capable de générer une prise de conscience dans son entourage.

« C’est très enthousiasmant d’avoir un rôle à jouer dans la naissance d’une nouvelle ferme Terre de Liens, de rencontrer toute la diversité des agricultures et des énergies déployées par les citoyens et citoyennes pour faire germer ces projets agricoles. Les avis collectifs émis par le comité s’appuient sur des compétences bénévoles qui se renforcent de façon évidente, ce qui est très encourageant pour l’avenir du mouvement ! »
Chantal,

bénévole à Terre de Liens

L’éducation populaire au cœur de notre action

Une ambition politique émancipatrice

L’éducation du peuple par le peuple et pour le peuple, ainsi se définit l’éducation populaire. Elle vise à rendre lisibles aux yeux du plus grand nombre les rapports de domination et les rouages de l’exploitation. Courant de pensée aux sources multiples, ses origines remontent à la révolution française de 1789. Ses grands principes ont été énoncés en 1871 par la Commune de Paris : que les dominés aient accès au savoir à tous les âges, notamment en dehors des institutions d’éducation et de manière autogérée, dans une visée d’émancipation. Au XXe siècle, le développement des vacances et des politiques d’accès à la culture pour tous inscrit peu à peu l’éducation populaire dans le champ des loisirs et de l’animation socio-culturelle. Elle sera gérée par le ministère de la Jeunesse et des Sports. À partir des années 70 et 80, le renouveau politique de l’éducation populaire viendra des mouvements libertaires, non-violents, féministes, expérimentateurs de pédagogies nouvelles, d’agriculture bio...

Du projet politique à la pratique de terrain

Pour faire vivre ce projet, de nombreuses formations sont proposées, animées aussi bien par des salarié·e·s ou des bénévoles de Terre de Liens que des expert·e·s de son réseau. Ces formations permettent à ses membres, bénévoles et salarié·e·s d’acquérir ou d’approfondir des connaissances sur le monde agricole et de ses enjeux, sur des aspects techniques concernant le droit rural, l’analyse de la qualité de la terre agricole, sur des outils d’accompagnement et de sensibilisation.

Rejoindre Terre de Liens, mouvement citoyen

En plaçant votre épargne, en adhérant, en faisant un don ou en devenant bénévole, vous renforcez notre action en faveur d'un autre modèle agricole et alimentaire.

Les actualités Terre de Liens

Restez informé·es des campagnes et de l’actualité en vous inscrivant à la newsletter.

© Terre de Liens 2022

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies