Terre de Liens

Adresse de cette page : ferme-des-chenerilles.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Provence-Alpes-Côte d’azur > Ferme des Chénerilles

Ferme des Chénerilles

Patrimoine

17 ha de terres céréalières entourées d’un bosquet avec accès à l’eau gravitaire

Localisation

Le Puy-Sainte-Réparade, Bouches-du-Rhône

Production

Culture de céréales et pseudo céréales (maïs, millet, sorgho, sarrasin) et légumineuses (pois chiche et lentilles) avec transformation en pain

Partenaires

ADEAR 13, SAFER PACA, Chambre d'agriculture, Ferme Pastière de Saint Domingue (ferme Terre de Liens)

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

La ferme se situe sur un îlot de 17 hectares sur la commune du Puy-Sainte-Réparade, dans les Bouches-du-Rhône. Ces terres, situées sur la plaine de Durance, sont dans une zone fortement soumise au mitage, conséquence de l’étalement urbain, avec un déclin des activités agricoles. Il y a donc un double enjeu par cette acquisition : la création d’une nouvelle ferme biologique en circuits courts et la préservation de l’unité foncière et de la vocation agricole à long terme. Bruno, jeune porteur de projet agricole, trouve dans ces terres de quoi réaliser son projet : devenir paysan-boulanger.

Après de longs mois de recherche, Bruno trouve enfin les terres qui pourraient convenir à son projet agricole. Comme Terre de Liens, il considère la terre comme un bien commun et préfère investir dans son outil de production. Suite à un appel à candidature en 2019 de la SAFER pour les terres céréalières du Puy-Sainte-Réparade, Bruno sollicite alors Terre de Liens, qu’il connaît déjà. Le sérieux, la cohérence de son projet ainsi que l’enjeu fort de préservation des terres dans cette zone ont convaincu l’association de l’accompagner et de faire l’acquisition de cette ferme.

Sur ces terres, Bruno cultivera des céréales, des légumineuses et des fourrages. Une partie de la production sera transformée en farine et en pain. La ferme n’ayant pas de bâti, Bruno s’appuie sur le réseau local pour le stockage et la mouture des céréales. De même pour la transformation des farines en pain qui se fera dans d’autres lieux, notamment grâce à un partenariat avec Nicolas Elbattari, paysan-pastier sur la ferme Terre de Liens de Saint Domingue, à Pertuis.

Dans les années à venir Caroline, sa compagne, souhaite rejoindre la ferme avec un élevage caprin.

Dernières nouvelles

A la rencontre de Bruno

« Après 2 ans de stages et de formation pour m’installer comme paysan-boulanger, j’ai commencé la recherche de foncier : un parcours du combattant dans notre région. Grâce à Terre de Liens, j’accède à un formidable outil de travail et je suis fier de compter parmi leurs paysans. J’ai remis les terres en culture fin 2019 et commencé la conversion bio. J’envisage de planter des haies et de remettre en état le système d’irrigation existant. Actuellement, je fais du pain deux fois par semaine au fournil partagé de Cucuron, que je vends en circuit court. »

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet