Terre de Liens

Adresse de cette page : chants-de-la-terre-la-collecte.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > S’informer > Actualités > Chants de la terre : la collecte continue en Alsace

Chants de la terre : la collecte continue en Alsace

vendredi 31 octobre 2014

La gestion collective du foncier est inscrite dans l’ADN de la ferme Les Chants de la terre basée à Colmar. Il y a déjà 20 ans, 120 clients se réunissaient en collectif pour faire l’acquisition d’une parcelle dans le quartier des Erlens. Aujourd’hui, avec près de 24 ha cultivés, 25 emplois et un milliers de clients en vente directe, il devenait urgent de pérenniser la structure collective autour de la ferme. La collecte de souscription est toujours en cours pour trouver encore une centaine de personnes pour soutenir cette dynamique atypique.

PNG - 822.7 ko
Souscrire pour ce projet

Les matins sont déjà frais sur les marchés de Colmar lorsque notre équipe de bénévoles rejoint l’étal des Chants de la terre. La clientèle est déjà bien présente, une clientèle nombreuse et fidèle à cette ferme en biodynamie née à Colmar. "C’est à la fois enrichissant et surprenant : certains clients connaissent mieux l’histoire de la ferme que nous-même. Ils ont connus les fondateurs, ont été membres du collectif des clients", raconte Marie qui a assuré la collecte à deux reprises. "D’autres ne connaissent pas encore bien la ferme et c’est intéressant de pouvoir les interpeller sur le sens du "manger local". Car les salades et les tomates qui sont ce matins sur le stand ont poussé à 10 min de vélo d’ici, en pleins coeur de la ville !". Au fil des marchés, les bénévoles alsaciens ont rencontrés de plus de 300 clients ces dernières semaines.

En intervenant faisant le choix de soutenir une ferme en activité, Terre de liens Alsace a été très attentif aux arguments qui permettraient de lancer une mobilisation citoyenne. "C’est une ferme qui "tourne bien", qui fournit des légumes à un large bassin de clientèle au travers des marchés et des paniers. L’enjeu ici est de pérenniser des terres en zones urbaines à Colmar et dans les "terres à maïs" à Widensolen, pour garantir les 25 emplois permanents nécessaires au bon fonctionnement de l’exploitation", justifie Yann Le Coguic, vice-président de Terre de liens Alsace mais aussi membre du collectif initial et donc très lié à la ferme. L’un des enjeux du projet est donc de donner davantage de visibilité aux fermiers pour le projet de développement en réunissant l’ensemble de la ferme sous une seule identité collective, conforme au projet des fondateurs.

Aujourd’hui, il reste à trouver 90 000 € pour concrétiser le projet soit une centaine de personnes supplémentaires. De nouvelles actions de collecte seront donc organisées en cette fin d’année pour mobiliser les énergies autour de cette ferme.

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet