Terre de Liens

Adresse de cette page : le-plaisir.html
Rhône-Alpes Auvergne Provence-Alpes-Côte d’azur Champagne-Ardenne Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Normandie Poitou-Charentes Centre Limousin Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Aquitaine Pays de la Loire Lorraine Hauts-de-France Alsace Ile-de-France

Accueil > Nos actions > Les fermes Terre de Liens > Centre > Le Plaisir

Le Plaisir

Patrimoine

23 ha de terres

Localisation

Sazilly (37)

Production

Céréales, pain au levain

Propriétaires

Foncière Terre de Liens

Contact


Le projet

Après une solide expérience de gestion de domaine viticole, François a l’idée de reprendre une activité paysanne et de s’installer avec sa famille sur une ferme. Il souhaite cultiver des céréales de variétés anciennes pour la transformation en farine et en pain au levain, cuit sur place au feu de bois. La ferme de Sazilly lui parait idéale pour ce projet de vie. La présence d’une petite parcelle de vigne en AOC Chinon lui donne également l’envie de travailler la vigne.

Lorsque François de la Monneraye repère la ferme du Plaisir à Sazilly, cette dernière n’était plus en activité depuis le départ à la retraite des anciens exploitants, il y a plus de 20 ans. Lorsqu’il décide de faire revivre cette ferme, François fait appel à de Terre de Liens pour bénéficier de son accompagnement et limiter son endettement au démarrage de son exploitation.

Le projet de François correspond aux valeurs de nombreux citoyens et de Terre de Liens : la création d’une ferme avec une activité diversifiée, en agriculture biologique qui fera vivre une famille. Du coté de Terre de Liens, c’est gagné ! La Foncière achète les 23ha de terres fin 2018 et François et sa famille s’installent.

Pour le village de Sazilly, c’est aussi l’occasion d’accueillir une jeune famille.

https://www.fermeduplaisir.fr/

Dernières nouvelles

Ferme du Plaisir : du grain au pain

Article publié dans la lettre d’info de juillet 2021 - Reportage réalisé par Jean Remoué, bénévole reporter

A notre arrivée à 8h30, François s’active depuis tôt le matin autour du four à bois qu’il a entièrement restauré. Dans quelques temps, les miches doreront comme chaque jeudi, et quelques 100 kg de pain sortiront du fournil, issus exclusivement de farines produites sur place, à la ferme du Plaisir, Sazilly, en Touraine (37).

Depuis janvier 2019, que de transformations dans cette ferme dont les 22 hectares de terre ont été acquis par Terre de Liens : un gros travail pour restaurer le bâti et faire fructifier les sols qui comptent également 30 ares de vigne (une première cuvée sortira en mai). François y cultive des variétés anciennes de blé, épeautre, sarrasin et seigle. « En bio », ce qui semble une évidence pour celui qui a été aussi menuisier-charpentier-ébéniste en Vendée, et qui a travaillé le vin et la vigne en Anjou. « Il y a peu de bio en grande culture en France car il faut au minimum 100 hectares pour en vivre. C’est la transformation en pain qui me permet de m’en sortir. Mon objectif est d’être au maximum autonome et de maîtriser le cycle complet. » Un cycle qui passe par un moulin à meule de pierre pour produire la farine, et la valorisation du son par les deux vaches et des grains cassés par les poules.

La moitié du pain produit sera vendue sur la ferme, l’autre moitié au « K’di fermier » de Chaveignes. « Ça a été une vraie opportunité de m’installer ici grâce à Terre de Liens. Sinon, je n’aurais pas pu accéder au foncier. Ici, les terres sont fertiles, la région est clémente, même si les cultures de printemps sont compliquées, alors qu’en culture d’hiver il y a possibilité de semer au bon moment. Il y a aussi une vraie culture du bon pain et du vin. C’est une tradition locale. J’ai donc été très bien accueilli par les habitants de Sazilly et des communes proches (L’île Bouchard, Chinon…). Il y a toute une dynamique locale à développer, comme je l’ai rencontrée en Anjou et en Vendée. Les gens sont prêts à s’investir, il faut juste trouver le temps et les bonnes idées. Plus de 90 personnes se sont mobilisées pour planter des haies. »

Il reste donc beaucoup à faire et les projets sont nombreux comme de travailler la vigne avec une ânesse, de résoudre l’approvisionnement régulier en bois et de planter des arbres pour cultiver en agroforesterie. Ce dernier projet nécessitera des investissements et une recherche de financements. Projet à suivre !

Terre de Liens © 2013
Crédits | Mentions légales | Contact | Extranet